Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les héritiers de Prince s'embrouillent avec les gestionnaires de l'héritage




Les héritiers de Prince s'embrouillent avec les gestionnaires de l'héritage
Les héritiers de Prince luttent pour reprendre le contrôle sur l’héritage de l’artiste actuellement géré par des avocats de Comerica Bank & Trust. Depuis la désignation de ce gestionnaire par décision de justice en 2017, de nombreux conflits ont éclaté avec les frères et sœurs de l’interprète de Purple Rain. Ces derniers ont donc décidé de déposer un recours afin de reprendre la main.
A en croire le document obtenu par The Blast, les héritiers reprochent aux gestionnaires d’avoir laissé en suspens 31 millions de dollars de taxes impayées dont les intérêts continuent à augmenter, mais aussi de mal gérer les avoirs de l’artiste disparu. En plus de cela, Comerica Bank & Trust aurait dépensé 45 millions de dollars pour des questions de transmission d’héritage, sans compter les 10 millions de dollars captés en frais.
Mais pour Comerica Bank & Trust, qui a rapidement publié un démenti, les accusations des héritiers ne seraient ni plus ni moins que la traduction de leur « frustration ». « Il est compréhensible que les héritiers soient frustrés de voir que, trois ans après la mort de leur frère, la répartition de l'héritage ne soit pas réglée. Mais le fait est que, tant que les impôts nationaux et fédéraux n’ont pas été payés, ni la Cour ni Comerica ne peuvent clôturer la transmission ou distribuer les avoirs aux héritiers », peut-on lire dans le communiqué.
Enfin, le gestionnaire affirme que les héritiers n’ont pas les preuves de ce qu’ils affirment et, en conséquence, demande à la justice de rejeter leur demande.

Samedi 27 Avril 2019

Lu 56 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com