Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les éditeurs des journaux marocains montent au créneau





La FMEJ dénonce les tentatives désespérées visant la légalité internationale

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a dénoncé, dimanche, les tentatives désespérées visant à sortir la question du Sahara marocain du cadre de la légalité internationale. "La FMEJ, à travers ses structures nationales et sa section des provinces du Sud qui couvre les trois régions du Sahara, dénonce les tentatives désespérées visant à sortir la question du Sahara marocain du cadre de la légalité internationale et de la logique saine incarnée par les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU", souligne un communiqué de la Fédération. Ces résolutions onusiennes, ajoute la même source, stipulent la nécessité de traiter ce dossier avec un “esprit de compromis et de réalisme et non pas à travers des provocations gratuites en battant les tambours de guerre”. Le communiqué relève également que la FMEJ suit les développements que “connaît la question de notre intégrité territoriale, après que les Forces armées Royales ont mis fin avec efficacité aux provocations du +Polisario+ et libéré le passage d’El Guerguarat, et après que le front séparatiste a menacé de se désengager de l’accord de cessez-le-feu de 1991”. Se disant concernée par la contribution à l’effort national pour défendre la cause nationale, la Fédération souligne l’engagement “inconditionnel” des éditeurs de la presse écrite et électronique nationale et régionale à la mobilisation de l’opinion publique et à la fortification du front interne afin de contrecarrer les tentatives en cours visant à compromettre le processus de règlement pacifique (de ce conflit) et à propulser la région vers l’inconnu. Par ailleurs, le bureau exécutif de la FMEJ a décidé de tenir son prochain Conseil fédéral national, en parallèle avec l’assemblée générale extraordinaire de sa section des provinces du Sud, dans la ville de Laâyoune, capitale du Sahara marocain, en vue d’une mobilisation accrue, dans un cadre professionnel pluraliste et indépendant, mais pas démissionnaire du devoir de défendre les causes nationales, conclut le communiqué.

L'ANME salue hautement le professionnalisme et l’ efficacité des FAR

L’ Association natio-nale des médias et des éditeurs (ANME) a salué hautement, dimanche, le "professionnalisme et l’efficacité" des Forces armées Royales (FAR) dans leur opération salvatrice pour rétablir la liberté de circulation civile et commerciale dans la zone tampon d’El Guerguarat au Sahara marocain. Dans un communiqué, l’ANME, qui “suit avec intérêt et préoccupation le développement des événements au Sahara marocain après la libération du poste-frontière d’El Guerguarat, salue hautement les FAR qui ont fait montre de professionnalisme, d’efficacité et d’un esprit patriotique élevé”. L’Association appelle en outre toutes les composantes du champ médiatique marocain à la mobilisation et à la vigilance pour contrer la campagne de mensonges que véhiculent les relais médiatiques du Polisario et des ennemis qui s'adonnent à une guerre de propagande visant à affecter le moral des Marocains. Ayant à l’esprit le rôle de la presse professionnelle responsable et nationale dans la défense du droit des citoyens à l’information fiable, à l’analyse pertinente et à l’opinion libre et sincère, l'ANME appelle tous les journalistes marocains à s’engager avec professionnalisme et responsabilité dans le combat pour réfuter les mensonges que font circuler les ennemis contre le Maroc et ses Forces armées. La presse professionnelle nationale a joué un rôle essentiel dans la défense de l’unité de la patrie, relève le communiqué, notant qu’au vu des menaces qui guettent le pays, la presse nationale est appelée à s’acquitter de son rôle qui consiste à éclairer l’opinion publique nationale et internationale à propos de ce qui se passe sur le terrain et à réfuter les mensonges des ennemis. L’ANME implore Dieu d’”épargner le Maroc de tout malheur et d’accorder victoire aux soldats de notre brave armée, sous la conduite sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-major général des FAR", conclut le communiqué.

Libé
Lundi 16 Novembre 2020

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.