Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les deux délégations au dialogue inter-libyen appellent à soutenir le processus de Bouznika


La délégation de la Chambre des représentants et celle du Haut Conseil d’Etat libyens qui participent au deuxième round des séances du dialogue inter-libyen, ont appelé, lundi à Bouznika, les parties internationales engagées dans le processus de Berlin et participant à la réunion sur la Libye en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à soutenir le processus de Bouznika "qui a réalisé des résultats positifs". Dans son allocution au nom des deux délégations, lors d’une conférence de presse à l'issue d’une séance de ce deuxième round, Driss Omran, de la Chambre des représentants libyenne, a exprimé les remerciements des deux délégations aux parties internationales engagées dans le processus de Berlin pour les efforts déployés afin d'élaborer une vision globale à même de mettre fin à la crise libyenne. Il a rappelé, par la même occasion, les précédents engagements des parties internationales notamment les paragraphes 37 et 38 des conclusions de la conférence de Berlin 1, en les appelant à soutenir le processus de Bouznika qui a réalisé des "résultats positifs". Les deux délégations ont affirmé lors de cette conférence de presse, à laquelle ont participé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger Nasser Bourita et un représentant de l’ONU au Maroc, que les séances du dialogue accueillies par le Maroc "ont été empreintes d'une ambiance positive et d'un esprit optimiste, ce qui a permis d’unifier les visions concernant les critères relatifs aux sept postes de souveraineté en Libye". Par ailleurs, Driss Omran a rappelé que les deux délégations sont parvenues lors du premier round du dialogue inter-libyen le mois dernier à d’importants consensus en ce qui concerne les mécanismes d’unification des institutions souveraines, affirmant qu'il y a une volonté de continuer à œuvrer au sujet des critères dans les plus brefs délais. Par la même occasion, il a renouvelé ses remerciements au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, pour la disposition permanente et l'engagement à faciliter depuis des années le dialogue inter-libyen lors de ses différentes étapes, en œuvrant à garantir toutes les conditions appropriées et favorables pour réunir les Libyens et rapprocher les vues pour parvenir à un consensus à même de trouver des solutions permettant d'unifier les institutions souveraines. Par ailleurs, il a souligné que la délégation du Haut Conseil d’Etat et celle de la Chambre des représentants se rencontrent à nouveau au Maroc frère pour reprendre le dialogue inter-libyen entamé le mois dernier et ce pour résoudre les questions liées aux institutions de l’Etat, notamment celles souveraines, le but étant de répondre aux attentes du peuple libyen et à ses aspirations à des conditions de vie dignes surtout dans cette conjoncture critique à cause de la crise sanitaire de la pandémie de Covid-19 et de la dégradation des services de base. Il a ajouté que les membres des deux Chambres ont œuvré, à travers les différents comités du dialogue, en vue d’assumer leurs responsabilités nationales et juridiques définies par la déclaration constitutionnelle et l’accord politique libyen signé à Skhirat, déplorant la division politique, les ingérences étrangères et les différentes tentatives de perturbation qui ont fait perdre beaucoup de temps et d'efforts. Le responsable libyen a noté que la détérioration dangereuse et inquiétante que connaissent les principales institutions, dont les institutions souveraines et de service, a poussé la Chambre des représentants et le Haut Conseil d'Etat à déployer des efforts exceptionnels pour parvenir à des consensus en unifiant les institutions, tel que prévu par l'article 15 de l'accord politique.

Soutien de l'ONU

Les participants à la conférence ministérielle de haut niveau sur la Libye, co-organisée lundi par les Nations unies, se sont félicités de la tenue du dialogue inter-libyen de Bouznika. Intervenant à l’ouverture de la conférence, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’est dit encouragé par les derniers développements ayant marqué la crise en Libye, notamment l’accalmie constatée dans les combats et le dialogue inter-libyen de Bouznika. Pour sa part, Stephanie Williams, l'émissaire par intérim de l'ONU en Libye, a également estimé que le dialogue inter-libyen de Bouznika contribuera à la relance globale du processus politique dans ce pays.

Débat interactif au CDH

Le Conseil des droits de l'Homme (CDH) à Genève a tenu lundi un débat interactif avec la mission d'enquête de l'ONU sur la Libye (FFML). Intervenant par vidéoconférence, la représentante spéciale par intérim du Secrétaire général de l'ONU et chef de la Mission d'appui des Nations unies en Libye, Stephanie Turco William, s'est réjouie "des développements positifs, notamment dans le processus de paix, et une désescalade du conflit" dans ce pays. Evoquant la situation des droits de l'Homme en Libye, elle a rappelé, qu'en juin, "les forces armées libyennes et leurs soutiens qui se retiraient de Tripoli avaient laissé derrière eux des pièges, des mines et des engins explosifs improvisés, faisant de nouveaux morts et blessés parmi les civils et mettant en danger le personnel de sécurité chargé de déblayer ces engins mortels". L'une des illustrations les plus frappantes de l'horreur du conflit libyen a été la découverte de fosses communes, a-t-elle dit, notant que les Nations unies ont appelé à une enquête approfondie et transparente et à ce que les auteurs soient traduits en justice. "L'établissement des responsabilités dans les violations des droits de l'Homme et du droit international humanitaire est le seul moyen de garantir la justice ainsi qu'une paix durable en Libye", a-t-elle dit.

Libé
Mardi 6 Octobre 2020

Lu 234 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS