Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les blouses blanches s’insurgent contre la barbarie israélienne à Gaza





Des centaines de médecins, dentistes, biologistes, pharmaciens et vétérinaires ont manifesté, jeudi à Fès, en solidarité avec le peuple palestinien, victime depuis plus de 13 jours d’une agression de l’armée sioniste, qui a fait jusqu’à présent  763 morts et 3200 blessés.
Sous une pluie battante, la manifestation organisée à l’appel d’un collectif, composé des syndicats des médecins des secteurs privé et public, des dentistes, des vétérinaires, des biologistes et d’enseignants de la Faculté de médecine de Fès, a été l’occasion pour dénoncer l’agression israélienne sauvage contre la Bande de Gaza.
Plusieurs manifestants ont qualifié cette guerre de génocide contre un peuple innocent, dont les biens ont été spoliés, dénonçant le mutisme des pays arabes et le complot de la communauté internationale.
Tout en appelant la communauté internationale à intervenir d'urgence pour arrêter les opérations de l'armée d'occupation contre le peuple palestinien, les manifestants ont déploré le manque de soutien et stigmatisé le blocus imposé.
En sillonnant plusieurs artères de la ville malgré le pluie, les manifestants ont brandi le drapeau palestinien, des pancartes, banderoles où l’on pouvait lire « Israël terroriste », « Stop au terrorisme d'Etat »,  « Non à l'holocauste palestinien !»,  « Triumvirat de déception : Olmert, Bush et Barak » ou « Non à la normalisation ».
Lors de cette manifestation, les manifestants ont brûlé le drapeau de l’Etat hébreu. Le comité d’organisation a, dans une allocution à cette occasion, souligné qu’il s’agit d’un génocide commis par les sionistes contre un peuple désarmé, luttant pour la liberté, l’indépendance et la dignité.
Après un an et demi de blocus imposé violant ainsi toutes les chartes onusiennes et avec la complicité de pays arabes qui entretiennent des liens de sang avec les Palestiniens, la machine de guerre israélienne a eu recours de nouveau à une agression barbare contre ce peuple, précise le comité.
Le comité a appelé à traduire les responsables israéliens devant la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité à Gaza et mettre fin à la normalisation avec l’entité sioniste.
Le comité a appelé aussi les autorités marocaines à permettre aux cadres marocains de la santé d’apporter toues les formes de soutien aux frères palestiniens, et la communauté internationale à assumer ses responsabilités pour la protection des civils.


Mouhcine Abou Nada
Samedi 10 Janvier 2009

Lu 525 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif