Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les ambulanciers de Marrakech passent à l’action




Les ambulanciers de Marrakech passent à l’action
Des sociétés d'ambulances opérant dans le secteur privé à Marrakech ont fait part de leur disposition à contribuer au transport gratuit des cas suspects d’infection au nouveau coronavirus (Covid-19) vers les hôpitaux de la cité ocre.
Cette initiative, à laquelle a adhéré l'Association des propriétaires des sociétés de transport des blessés, des malades et des corps au niveau de la région Marrakech-Safi, en coordination avec le syndicat national des ambulances et de transport des corps, s'inscrit dans le cadre de la contribution du secteur privé aux efforts déployés à l’échelle nationale pour faire face à la pandémie.
Ainsi, une quinzaine de sociétés actives dans ce domaine ont mis leurs véhicules à la disposition des autorités compétentes au niveau de la cité ocre et des citoyens souffrant des symptômes de cette maladie et ce, conformément à un programme de permanence quotidienne fixant la société en charge ainsi que son numéro de téléphone.
A cette occasion, le président de l'Association des propriétaires des sociétés de transport des blessés, des malades et des corps, Farid Sikok, a indiqué que cette initiative vise à atténuer la pression sur les ambulances de la Protection civile et les véhicules relevant du Service d'assistance médicale d'urgence (SAMU).
Dans une déclaration à la MAP, il a précisé que les entreprises offrant des services d’ambulance au niveau de la ville de Marrakech ont décidé de mobiliser 15 véhicules pour le transport des cas suspects, avec la possibilité d’augmenter ce nombre selon la demande.
Et de préciser que 7 ambulances parmi les 15 véhicules mobilisés, sont équipées d’appareils médicaux nécessaires pour l’évacuation des cas critiques nécessitant la respiration artificielle.
Il a, dans la foulée, insisté sur la mobilisation des professionnels et des propriétaires des ambulances privées afin de prêter main forte et de contribuer de manière effective et efficace aux efforts consentis par les différents acteurs et intervenants pour la lutte contre cette pandémie, selon les besoins déterminés par les services sanitaires.
A rappeler que des cliniques de la cité ocre avaient décidé de mettre leurs établissements à la disposition de la Direction régionale de la santé de Marrakech-Safi, en vue d'accueillir les cas urgents non infectés par le Covid-19 et ce, dans le cadre des efforts visant à enrayer la propagation de cette pandémie.

Libé
Dimanche 19 Avril 2020

Lu 280 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.