Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Lions de l'Atlas sur le toit de l’Afrique




La sélection marocaine de football des joueurs locaux a remporté pour la première fois de son histoire le Championnat d'Afrique des nations des joueurs locaux (CHAN-2018), après sa victoire face au Nigeria (4-0), confirmant ainsi le sursaut du ballon rond national.
 Dans un Complexe sportif Mohammed V honoré par la présence de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et devant un public chaud bouillant malgré le froid hivernal, les hommes de Jamal Sellami ont parfaitement accompli le travail commencé il y a trois semaines en disposant aisément des Supers Aigles pour remporter le premier titre du CHAN de leur histoire. A l'image de leurs précédentes prestations, la solidité, l'abnégation et le beau jeu étaient au rendez-vous. Durant presque toute la rencontre, les Lions de l’Atlas ont bien maîtrisé les choses et se sont accaparé la possession de la balle ne laissant aucune chance au Nigeria de développer son jeu.
Les joueurs de l’équipe nationale ont su maintenir la cadence et monter crescendo en puissance malgré les difficultés de la première mi-temps. Un jeu séduisant, beaucoup d’occasions et un manque d’efficacité et de réalisme devant les buts, telles étaient les grandes lignes de la première période que les Lions de l’Atlas ont achevée avec un but d’avance signé Zakaria Hadraf.
Lors de la deuxième mi-temps, les Marocains sont restés fidèles à leur tactique offensive qui leur a permis de doubler la mise par le biais du joueur du WAC Walid El Karti, avant que Hadraf ne récidive encore une fois en inscrivant un doublé et le troisième but pour le Maroc.
Après avoir trouvé la barre puis le poteau, Ayoub El-Kaabi marquait lui aussi la finale de son empreinte (4-0), avec son neuvième but lors de ce tournoi.
Grâce à ce trophée, les Nationaux ont ainsi confirmé l’éveil et le sursaut du ballon rond national, après la qualification des hommes d’Hervé Renard à la Coupe du monde 2018 et le sacre du WAC en Ligue des champions d’Afrique.
 Il s’agit du premier titre des Lions de l’Atlas dans cette compétition, sachant que la précédente édition (Rwanda-2016) a été remportée par la RD Congo aux dépens du Mali (3-0).

 

Jamal Sellami : Nous avons cherché le titre et nous l’avons eu avec mérite
 
Salisu Yusuf : Nous avons trouvé de vraies difficultés à développer notre jeu


"Nous avons cherché le titre du 5ème Championnat d'Afrique des Nations (CHAN Maroc-2018) depuis le début de la compétition et nous l’avons finalement eu avec mérite", s’est félicité, dimanche soir à Casablanca, le sélectionneur national des joueurs locaux Jamal Sellami.
Lors de la conférence de presse d'après-match tenue au Complexe sportif Mohammed V, Sellami a souligné que le score de cette rencontre (4-0) reflète parfaitement les prestations des Lions de l'Atlas tout au long de cette compétition, signalant que le travail sérieux et continu était la clé du sacre.
Revenant sur les conditions ayant caractérisé cette rencontre, l'ancien joueur du Raja de Casablanca a salué la détermination des nationaux qui ont abordé ce match avec "confiance et optimisme", insistant sur la nécessité de progresser d’une rencontre à l’autre pour arriver au niveau d’aujourd’hui.
"J'ai demandé à mes joueurs de donner le maximum d’eux-mêmes pour prendre le dessus sur cette équipe nigériane coriace et offrir le titre au peuple marocain", a-t-il dit., rapporte la MAP.
"Après avoir marqué et fini la première mi-temps avec ce but d’avance, j’ai demandé aux joueurs de rester concentrés et d’essayer d’en ajouter d’autres pour ne pas être surpris à la fin", a-t-il enchaîné.
Répondant à une question sur les chances du meilleur buteur de l’histoire du CHAN (9 buts) Ayoub El Kaabi de disputer la Coupe du monde 2018, Sellami a fait savoir que le sélectionneur national Hervé Renard est le mieux placé pour y répondre.
" M. Renard est un homme de métier et d’expérience", a-t-il d'emblée avancé, notant qu'il serait certainement conscient du type de joueurs qui pourraient parfaitement répondre à son système de jeu.
"Tout ce que je demande à El Kaabi, c’est de poursuivre cette belle progression pour gagner la confiance du Français et faire partie du groupe qui disputera la Coupe du monde" a-t-il précisé.
Sellami a tenu à également à remercier tout un chacun ayant participé à cette victoire, se disant fier d’avoir honorablement représenté les cadres nationaux comme l’a fait Ammouta avec le WAC de Casablanca.
De son côté, le sélectionneur nigérian Salisu Yusuf a souligné qu’il assume la responsabilité de cette défaite, précisant que le fait d’atteindre la finale est un grand exploit en soi.
"Aujourd’hui, nous avons trouvé de vraies difficultés à développer notre jeu, et ce à cause des différentes blessures qui ont touché nos joueurs", a-t-il déploré, notant que ses poulains auraient joué autrement, s’ils avaient été complets.
"Nous avons essayé de faire entrer de jeunes joueurs remplaçants pour mettre de l’énergie, mais l’équipe marocaine était bien en place et ne leur a pas laissé la moindre occasion pour démontrer leur potentialités".
"Après avoir encaissé le premier but, nous nous sommes déconcentrés et nous n’avons pas réussi à revenir dans le match", a ajouté le Nigérian.

Mohamed Bouarab
Mardi 6 Février 2018

Lu 548 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés