Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les Emirats arabes unis réitèrent leur appui à la souveraineté du Maroc sur son Sahara


Libé
Lundi 31 Octobre 2022

Les Emirats arabes unis ont réaffirmé, jeudi au Conseil de sécurité de l’ONU, leur "plein" soutien au plan marocain d’autonomie et à la souveraineté du Royaume sur son Sahara.

“Mon pays renouvelle son plein soutien au Royaume du Maroc et à sa souveraineté dans toute la région du Sahara marocain”, a souligné la représentante permanente adjointe des Emirats arabes Unis à l’ONU, Amiera Al Hefeiti, dans une intervention à l’issue du vote par les membres du Conseil de sécurité de la résolution 2654 prorogeant au 31 octobre 2023 le mandat de la MINURSO.

 La diplomate émiratie a, dans ce cadre, relevé que son pays appuie l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 et qualifiée de sérieuse et crédible dans les résolutions du Conseil de sécurité, notant que cette initiative constitue une solution “importante qui s’inscrit dans le droit fil de la Charte de l'ONU et de ses résolutions et préserve l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc".

 La représentante permanente adjointe des Emirats arabes unis à l’ONU s’est, en outre, félicitée de l’adoption de la résolution 2654 prorogeant le mandat de la MINURSO, estimant que ce texte reflète le rôle "important et agissant" de la Mission onusienne dans le renforcement de la stabilité dans la région.
 Elle a également salué la “méthode constructive” du Conseil de sécurité qui a affirmé le soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, visant à faciliter le processus politique en vue de parvenir à une solution politique, réaliste, durable et acceptable, sur la base des paramètres établis par le Conseil de sécurité depuis 2007.

 La diplomate émiratie a appelé l’Envoyé personnel du SG de l’ONU à continuer de capitaliser sur le progrès réalisé par son prédécesseur, Horst Köhler, en l’occurrence les tables rondes avec les quatre participants, soulignant que ce processus est une “étape importante” vers une solution politique au différend régional autour du Sahara marocain.


Lu 884 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p