Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le titre CHAN en objectif : Le Mondial 2026 en filigrane




Place à l’ultime acte du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2018) qui se déroule actuellement au Maroc. Le plateau sera une finale de bonne facture avec comme protagonistes le Onze national et la sélection du Nigeria, un choc prévu dimanche à partir de 19h00 au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca.
Une belle affiche qui se jouera certainement à guichets fermés sous les regards d’éminents membres de la FIFA, alors que le patron de cette instance, Gianni Infantino, qui se trouve depuis jeudi dernier à Casablanca pour prendre part aux travaux de la 40ème assemblée générale de la CAF, ne sera pas présent.
De la pression il y en aura et il va falloir réussir pleinement l’organisation de cette finale. Et tout le monde est concerné, et pas uniquement les parties prenantes, sommées de s’appliquer à fond dans leurs missions en vue de décrocher une première note positive.
 Ce CHAN constitue une opportunité à saisir pour le comité d’organisation de la candidature du Maroc au Mondial 2026, vu que Gianni Infantino et la délégation de la FIFA, présents à Casablanca, sont là pour veiller scrupuleusement à l’application de la fameuse circulaire de la FIFA appelant les Fédérations qui voteront pour l’attribution de la Coupe du monde 2026  «à se retenir de faire des déclarations écrites ou orales, (...) à propos des candidats et à ne pas donner leur impression personnelle sur les mérites de l'un ou de l'autre. Sachant que le Maroc est en concurrence avec les Etats-Unis, le Mexique et le Canada qui ont présenté une candidature conjointe.
Mais à l’évidence, le président de la Confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, n’en a cure, rappelant dans une déclaration rapportée par l’AFP que «personne n'est au dessus du congrès, c'est le congrès de la CAF qui décide de tout », ajoutant que la « CAF prendra sûrement position en faveur du Maroc».
Pour revenir à la finale, elle sera une occasion inouïe pour entamer l’année 2018 en beauté après avoir bouclé 2017 par une qualification de l’équipe première au Mondial russe et une consécration en Ligue des champions du Wydad. Sauf qu’il faut batailler dur devant un adversaire qui a montré de belles choses lors de ce CHAN et qui veut jouer la carte du team libéré de toute pression, en attestent les propos de son sélectionneur Salisu Yusuf qui a indiqué qu’ «en finale, nous allons jouer contre l’équipe favorite pour le titre de cette édition», précisant par là même que « dans un match de football, ce sont finalement les 90 minutes qui déterminent le vainqueur».
Conscient du fait que ce sera une partie compliquée qui se jouera sur de petits détails, le sélectionneur national, Jamal Sellami, ne manque pas dans ses sorties médiatiques de faire part d’une sérénité olympienne et d’un optimisme mesuré, affirmant juste après la victoire contre la Libye en demi-finale, que «la sélection marocaine est désormais à deux doigts de remporter le titre et couronner ainsi un parcours exceptionnel de 18 mois durant lesquels les joueurs locaux ont fourni énormément d’efforts ».
A noter qu’excepté Abdelilah Hafidi qui a repris en solo les entraînements, tous les autres joueurs sont fin prêts pour aborder et tenter de remporter cette confrontation, ce qui fera du Onze national la première équipe hôte à remporter le CHAN.
Pour rappel, le Grand stade de Marrakech abritera samedi à 19 heures la finale de consolation qui mettra aux prises la Libye avec le Soudan.

Mohamed Bouarab
Samedi 3 Février 2018

Lu 684 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés