Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le temps d’un pseudo-anniversaire, Alger et son Polisario prennent les vessies pour des lanternes




C’est officiel : le Polisario a décidé de persister dans ses provocations et de violer de plus en  plus allégrement les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. 
Vendredi dernier, une dépêche de l’agence de presse des séparatistes a, en effet, officialisé sa décision de célébrer à Tifariti ce qu’elle a qualifié d’anniversaire du déclenchement de la lutte armée.
Des sources proches de la direction séparatiste relayée par « Futurosahara », site proche du Polisario, les défilés des unités du Front et des exercices militaires devraient figurer au centre du programme de la  commémoration du lancement de son action armée concocté par le  prétendu ministère de la Défense, ce qui devrait se traduire sur le terrain par un déplacement important de chars, missiles, véhicules et miliciens depuis les camps de Tindouf, au vu et au su de la MINURSO et des délégations étrangères invitées. L’agence officielle du Polisario l’a d’ailleurs confirmé en annonçant la tenue hier d’une série de manifestations et activités commémoratives, dont des parades militaires et civiles, ainsi que des expositions. Ce qui témoigne du fait que l’Algérie et son protégé aient irrévocablement choisi la fuite en avant et la logique du pourrissement.  L’état de santé du président algérien Abdelaziz Bouteflika laisse, en effet, les portes grandes ouvertes à la guerre de succession que les vieux briscards galonnés de l’Armée nationale populaire tentent de masquer en attisant les tensions au Sahara par Polisario interposé.
Cette succession que les militaires ne semblent pas en mesure de réussir avec « douceur » pour des raisons de conflits d’intérêts et d’ambitions, comme en atteste le maintien de Bouteflika pour un énième mandat, les incite à pousser vers l’irréparable via « une guerre par procuration » dont le champ de bataille sera le no man’s land jouxtant le Mur de défense de nos provinces sahariennes et dont l’objectif est de détourner l’opinion publique algérienne des questions institutionnelles internes et de tenter d’affaiblir le Maroc. Un scénario qui risque d’aboutir à des résultats qui sont aux antipodes de ceux qu’espèrent les galonnés de l’APN.
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 21 Mai 2018

Lu 1270 fois


1.Posté par Moukhtar le 21/05/2018 11:23
Le Sahara est Marocain avec un grand M jusqu'au jour du jugement dernier par la grâce de Dieu .
Ramadan Moubarak karim a tous et un grand respect a ceux qui protègent notre pays surtout a l armée en général est tout ses braves qui face a l ennemie ne recule jamais.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés