Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taux de remplissage des barrages au Nord du Maroc dépasse 47% au 7 décembre




Les retenues des neuf barrages relevant du ressort territorial de l'Agence du bassin hydraulique du Loukkos ont dépassé, à ce mercredi, les 529 millions de m3, soit un taux de remplissage de plus de 47%, selon un rapport de l'Agence.
Ainsi, les réserves hydrauliques ont totalisé un volume de 529,1 millions de m3 au 7 décembre, soit un taux de remplissage de 47,5%, contre 606,7 millions de m3 durant la même période une année auparavant (54,4%), explique le document.
Le barrage d’Oued El Makhazine (province de Larache) a atteint un taux de remplissage de 49,9% durant cette période contre 54,5% en glissement annuel (335,44 millions de m3 contre 365,76 millions de m3), alors que pour le barrage 9 Avril 1947, les retenues ont atteint 147,48 millions de m3, soit un taux de remplissage de 49,2%, contre 181,67 millions m3 durant la même période une année auparavant (60,6%), rapporte la MAP.
Pour sa part, le barrage de Smir (province de Tétouan) a atteint un taux de remplissage de 11,4%, soit une disponibilité d’eau de 4,62 millions de m3, contre 10,43 millions de m3 une année auparavant (25,6%), alors que celui du barrage Moulay El Hassan Ben El Mehdi s'est établi à 17,2% (4,96 millions de m3), contre 44,3 % en glissement annuel (12,75 millions de m3).
Quant au barrage de Tanger Med (province de Fahs-Anjra), il a enregistré un volume de 19,72 millions de m3 (89,5%) contre 18,83 millions de m3 (85,5%), alors que celui d’Ibn Battouta a atteint 7,68 million de m3 (26,4%), d’Abdelkrim El Khattabi (province d’Al Hoceima) s’est établi à 1,61 million de m3 (13,9%), et de Nakhla a affiché 4,37 millions de m3 (100%).
Concernant le barrage Joumoua (province d’Al Hoceima), il a atteint 3,16 millions de m3 (62,7%) contre 4,28 millions de m3 durant la même période une année auparavant (84,7%).
Et de relever que le taux de remplissage de ces barrages a enregistré une nette amélioration après les dernières précipitations qu'a connues le Nord du Royaume, ce qui aura à améliorer les nappes phréatiques, à assurer les besoins en eau potable aux différentes provinces de la région, et à garantir une bonne campagne agricole dans les différents périmètres irrigués.

Vendredi 9 Décembre 2016

Lu 786 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.