Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le taux de bancarisation passe à 71% en juin 2017






Le taux de bancarisation a atteint 71 % en juin contre 69 % il y a six mois, selon les derniers indicateurs du système bancaire fournis par Bank Al-Maghrib.
Le nombre de guichets a également augmenté durant les six derniers mois pour se chiffrer à 6.309 au lieu de 6.283 en décembre 2016, indique la même source, notant que la densité bancaire, mesurée par le nombre d'habitants par guichet, a progressé aussi à 5.500 au lieu de 5.400 il y a six mois. Bank Al-Maghrib souligne en outre que le système bancaire marocain reste composé de 83 établissements dont 19 banques, 6 banques offshore, 33 sociétés de financement, 13 associations de microcrédit et 10 sociétés intermédiaires en matière de transfert de fonds, rapporte la MAP. 
Pour ce qui est de la concentration des banques en fonction du statut de l’actionnariat, les données de Bank Al-Maghrib révèlent une prééminence des banques à capital privé majoritairement marocain. Celles-ci détiennent 53,4 % des guichets, 67,6 % des actifs, 67,2 % des dépôts et 65 % des crédits. 
D'autre part, l’analyse de la structure des dépôts permet de constater une prédominance des comptes à vue créditeurs qui représentent 61,2 % suivis des dépôts à terme 18 % et des comptes d’épargne (17 %). Par nature de crédits, les crédits à long terme viennent en tête avec 35,4 % suivis des crédits à court terme (31,7 %) et des crédits à moyen terme (25,4 %).
S’agissant de l’activité et de la rentabilité, Bank Al-Maghrib fait état d'un total bilan de 1.272 milliards de dirhams en hausse de 10,6 %, d'un cumul des dépôts clientèle de 869 MMDH (+4,3 %), d'un produit net bancaire (PNB) de 24,4 MMDH et d'un résultat net de 6,5 MMDH.
A fin juin 2017, l’encours des créances en souffrance a atteint 62,8 milliards de DH (+3,1 %). Il en résulte un taux des créances en souffrance en recul à 7,5 %, contre 7,7 MM à fin juin 2016. Les sociétés de financement ont également vu leurs indicateurs d’activité s’améliorer avec des fonds propres de 10,7 MMDH (+3,5 %) et un total bilan de 108,3 MMDH (+4,7 %). Leur PNB cumulé a progressé de 3,4 % à 3 milliards de DH et leur bénéfice net est resté stable à 0,9 milliard de DH.
Les associations de microcrédit ont quant à elles enregistré une baisse de leur résultat net de 14,3 % (120 millions de DH) malgré le maintien de la dynamique des crédits avec une progression de 3,5 % des encours à 6,6 milliards de DH sur un total bilan de 7,5 milliards, en augmentation de 3,1 % comparé à juin 2016. 

Libé
Lundi 27 Novembre 2017

Lu 965 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 L'événementiel en quête de perspectives meilleures