Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le programme d'investissement vert de l'OCP contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre

Président de la BAD


Libé
Vendredi 9 Décembre 2022

Le nouveau programme d'investissement vert du Groupe OCP (2023-2027), doté d'une importante enveloppe de 130 milliards de dirhams, contribuera significativement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, a affirmé le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi A. Adesina.

"Ce programme permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre et d'assurer une rapide transition énergétique surtout que le Maroc investit dans l'éolien, le solaire et l'hydrogène vert", a relevé M. Adesina, dans une interview exclusive accordée à la MAP.
A cette occasion, M. Adesina a salué l'effort déployé par l'OCP, réitérant l'engagement et la volonté de la BAD de poursuivre son soutien financier au profit du Maroc.

"Le Maroc est leader en énergie renouvelable", a-t-il affirmé, soulignant que la BAD accompagne le Royaume dans sa transition écologique en accentuant le développement des énergies renouvelables ainsi que les infrastructures d'eau et d'assainissement pour inclure et renforcer l'attractivité des territoires.
Et de rappeler le soutien de la Banque au programme solaire marocain "NOOR", qui contribue à la transition énergétique de l'Afrique.

"Le Maroc est notre premier partenaire avec un important portefeuille d'opérations, actif d'environ 4 milliards de dollars", a fait savoir le responsable.
Et de préciser que ce portefeuille reflète l'excellence du partenariat liant le Maroc et la BAD qui touche différents secteurs, à savoir l'énergie, le transport, l'agriculture, la santé, l'eau et l'assainissement.

A cette occasion, M. Adesina s'est dit fière des réalisations du Maroc sur le plan social, avec le lancement par SM le Roi Mohammed VI du chantier de généralisation de la protection sociale.

Le président de la BAD est en visite au Maroc dans le cadre de la quatrième et dernière réunion de la seizième reconstitution des ressources du Fonds africain de développement (FAD) pour la période 2023-2025, le guichet concessionnel du Groupe de la BAD.

Lors de cette réunion, une enveloppe totale de 8,9 milliards de dollars a été engagée par les partenaires, la plus importante reconstitution de l'histoire du FAD, qui accorde des dons et des prêts à des conditions favorables aux pays à faible revenu du continent.
Cette réunion a été marquée par la contribution du Maroc pour la première fois au Fonds, une décision hautement saluée par la BAD.


Lu 656 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS