Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le président de Léa pour samy interrogé par la police : Charivari chez les parents d’autistes




Le président de Léa pour samy interrogé par la police : Charivari chez les parents d’autistes
Dans l’univers des parents d’autistes, rien ne va plus. Des accusations de malversations, de manipulations et de diffamations ont été proférées et une plainte a même été déposée contre le président de l’une des plus importantes ONG du secteur ; à savoir l’Association Léa pour Sami. Le président de celle-ci, M’hamed Sajidi, a été interrogé par la police judiciaire à El Jadida où il s’était rendu à l’occasion du lancement de la 4ème édition de la campagne « Autis-Act, 15 jours d’actions pour combattre l’autisme au Maroc » qui se déroulera jusqu’au 20 juin 2009.
Une plainte datant apparemment de juillet 2008 a été déposée contre lui par un parent d’enfant autiste d’El Jadida l’accusant «d’insultes envers les enfants autistes» dans un premier temps et «accusant l’Association Léa pour Samy de malversations, de manipulations et de diffamations envers les parents d’enfants autistes » dans un deuxième temps.
Dans un communiqué qu’il a fait parvenir à la presse, M’Hammed Sajidi qualifie cette accusation de « manipulation sans aucun fondement dans le seul but de porter préjudice à l’association », ajoutant que lui et « toute son équipe » sont profondément « choqués » et offusqués  « par cette manœuvre d’autant plus qu’elle émane d’un parent d’enfant autiste ».
Cette inculpation ne désarme pas Sajidi car lui et son association, maintiennent leur campagne d’actions jusqu’au 20 Juin 2009 à Casablanca. Néanmoins, la tenue du congrès le 13 juin 2009 à Casablanca a été renvoyée aux calendes grecques. Ce qui est de nature à semer davantage de troubles au sein de l’opinion publique, puisque les comptes de l’Association ne seront pas communiqués en l’occasion.
 Créée le 1er janvier 2001, l’Association Léa Pour Samy, dont le siège est à Paris (France) et à la devise «Touche Pas à Mon Enfant» se voue «corps et âme» à la défense de milliers d’enfants de par le monde, à les soutenir psychologiquement et juridiquement à protéger leurs familles de tout danger et à jouer un rôle de médiateur. 
Par ailleurs, « Léa pour Samy est née de la constatation des difficultés rencontrées par les parents dans la reconnaissance par des professionnels des troubles autistiques chez des enfants d’apparence « normale ». Le cantonnement de ces enfants à des problèmes psychotiques rend, par leur mauvais diagnostic, encore plus difficile leur intégration et leur possibilité d’évolution », indique le site Internet de l’association. Il est donc désolant de voir de pareilles situations se produire et nous rappeler l’affaire de l’Association des Parents et Amis des Enfants Inadaptés (APAEI) et le détournement de fonds pour lequel son ex-président Abdellah Guennouni avait été condamné par la justice.
Espérons que ce ne sera pas le même cas cette fois-ci !


Léa pour Samy
-1 antenne nationale et 14 antennes régionales au Maroc
-850 adhérents
 -350 familles utilisatrices
- 25 membres actifs
 -30 bénévoles
 -500 sympathisants
Taux de prévalence : 1 personne sur 150
-200 000 personnes dont 70 000 enfants
- 2 millions de Marocains concernés


Malika Msefer
Lundi 8 Juin 2009

Lu 3919 fois


1.Posté par Dereine le 26/06/2009 18:48
Quel dommage, une association tellement internationale, et puis pleine de tolérance, modérée et tout... Qu'ils goutent un peu à la calomnie ces gens là !

2.Posté par glentir le 26/09/2010 08:53
La neurobiologie a démontré l'impact des facteurs génétiques, un récent article paru dans Science et Vie démontre l' extrême complexité du génome humain. Tout comme l'expression du génomme viral dans les cancer.La psychiatrie classique a échoué dans ces domaines du fait de l'obstination de certains spécialistes peu tourné vers l'imaginaire, mais par contre ayant totémisé leur discipline. Le syndrome autistique cache plusieurs entités.
Ce qui est scandaleux c'est d'infligé des traitements stupides à ces personnes dont les neuroleptiques qui ont surtout pour conséquences de masquer les symptômes, cette mode a été induite par l'industrie pharamaceutique, ni la DSM IV ni la CIM 10 n'ont de valeur scientifique, d'ailleurs les auteurs ont pris la précaution de situer la méthodologie. La DSM V pourrait faire avancer les choses à condition que les auteurs soient modélisées par la pensée du prix Nobel Gérald M.EDELMAN.

3.Posté par Isabelle Hawkins le 17/06/2018 16:45
l'Association "Éradiquer l'Autisme" prétend, contre toutes les preuves, que l'autisme est une maladie dont on peut guérir, et capte des fonds importants sans publier leurs comptes. Nous disons depuis longtemps que pour "éradiquer" l'autisme, il faudrait éradiquer les autistes eux mêmes car l'autisme est un état d'être, une condition neuro-biologique inchangeable. Il serait aussi vain (eugéniste ?) de vouloir éradiquer les gauchers, les roux, les albinos, et ensuite pourquoi pas les homosexuels, les juifs,.... une abomination que nous ne souhaitons plus connaitre !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés