Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le pass vaccinal dans l’ espoir d’ un retour à la normale

Le prix des tests bientôt fixé par l’Etat


Le pass vaccinal dans l’ espoir d’ un retour à la normale
Aux yeux des autorités sanitaires, avoir atteint le seuil des 50% de citoyennes et citoyens vaccinés sur les 30 millions ciblés au départ de la campagne de vaccination nationale est synonyme de moment idéal pour instaurer le pass vaccinal. C’est du moins ce que laisse entendre une vidéo de sensibilisation postée sur la chaîne youTube du ministère de la Santé. On peut y voir notamment deux personnages animés qui discutent de l’importance de la vaccination. Il est aussi question du pass vaccinal, décrit comme un document essentiel, sans lequel, il sera à l’avenir impossible d’accéder aux cafés, restaurants, hammams, théâtres et autres cinémas. Bref, un document sans lequel les Marocains non vaccinés seraient pieds et poings liés, mais qui écarte d’une certaine manière le risque qu’une personne vaccinée puisse transmettre le virus. Un risque confirmé.

Vous en conviendrez, il est loin le temps où la vaccination n’était pas obligatoire. Désormais, et quoi qu’on en dise, elle l’est, quand bien même l’obligation est déguisée. La date d’entrée en vigueur de cette mesure n’a toujours pas été précisée, mais elle ne devrait pas tarder. Au vrai, l’affaire était entendue depuis quelque temps. Car au fond, les contraintes de ce précieux sésame sont déjà d’actualité en quelque sorte, puisqu’il est impératif d’en posséder pour voyager d’une ville à l’autre.

A l’évidence, le pass vaccinal rythmera nos vies. Et les plus réticents à la vaccination d’entre nous, n’auront plus vraiment le choix de bouder le sérum, au risque de se retrouver en marge de la société. Mais avant d’en arriver là, il faudrait d’abord mettre à niveau le pass vaccinal actuellement disponible sur le site Liqahcorona et destiné aux personnes ayant complété leur schéma vaccinal. Pour le moment, la version marocaine atteste uniquement de la vaccination d’une personne, à la différence du document instauré en France. Dans ce dernier, on peut y retrouver un certificat de vaccination, un certificat de test et/ou un certificat de rétablissement.

Une chose est sûre, le futur pass vaccinal marocain sera téléchargeable sur le portail Liqahcorona afin d’en faciliter l’accès au plus grand monde. S’il avait été instauré hier, 15.529.630 personnes auraient été en mesure d’en posséder et donc de vivre une vie somme toute normale après avoir reçu deux doses de vaccin. A moins que le variant “Mu” ne vienne tout remettre en cause, du fait de sa probable capacité à contourner les vaccins. Même si les spécialistes se montrent beaucoup plus réservés sur cette caractéristique. Cependant, si ce cauchemar venait à devenir réalité, les tests retrouveraient une importance qui s’est évanouie avec le temps.

Dans ce sens, la réglementation des prix des tests tombe à pic. En effet, le gouvernement aurait enfin daigné prendre à bras-le-corps le sujet, avec le concours de la Commission interministérielle des prix. L’organisme chargé de donner un avis sur les questions relatives à la réglementation des prix a fixé le prix du test PCR classique à 400 DH. 600 DH pour les PCR rapides. Le test antigénique coûtera 200 DH et le test sérologique : 120 DH.

Ces tarifs sont publics et toutes taxes comprises. Leur entrée en vigueur est tributaire de la publication de l’arrêté ministériel attendue dans les prochains jours. Un arrêté qui accéléra certainement un dossier brûlant. A savoir celui des remboursements des tests. Un dossier qui bloque pour le moment. L'Agence nationale de l'assurance maladie (ANAM) y planche depuis quelques mois. Le dénouement serait imminent. 

Chady Chaabi

Libé
Dimanche 5 Septembre 2021

Lu 649 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS