Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le ministère chargé des MRE suit de près les développements de l'assassinat du jeune Marocain aux Pays-Bas




Le ministère délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration affirme qu’il "suit de près", en coordination avec les représentations diplomatiques du Royaume à La Haye et Amsterdam, les développements de l’assassinat aux Pays-Bas du jeune Marocain, Mohamed Bouchikhi.
Aussitôt informé de l’assassinat vendredi de ce jeune, âgé de 17 ans, le ministre délégué chargé des Marocains résidant à l’étranger et des Affaires de la migration, Abdelkrim Benatiq, a contacté au téléphone le père du défunt pour lui présenter les condoléances du gouvernement marocain et pour exprimer à sa famille la disposition des autorités marocaines à leur apporter tout le soutien nécessaire à travers la désignation d’un avocat pour suivre ce dossier sur le plan judiciaire, indique un communiqué de ce département.
Le ministre a également informé la famille de la disposition de son département à prendre en charge le rapatriement de la dépouille du défunt pour son enterrement au Maroc, ajoute la même source.
Selon les informations du consulat général du Maroc à Amsterdam, le défunt était connu pour ses actions de bénévolat au profit des jeunes, notamment les réfugiés, au sein de la Fondation musulmane de la paix aux Pays-Bas, et n’a aucune relation avec le trafic de drogue, comme véhiculé par certains médias, souligne le communiqué, précisant que l’individu qui était visé par l’attaque ayant tué "involontairement" le jeune Marocain, est un hollandais originaire du Suriname, et qui est "coupable d'actes contraires à la loi".

Mardi 30 Janvier 2018

Lu 760 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés