Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le gouvernement néerlandais lance une expérience de culture légale de cannabis




Le gouvernement néerlandais a donné son feu vert vendredi à une expérimentation à grande échelle, autorisant dix municipalités à cultiver légalement le cannabis.
“Le cabinet a décidé (...) de commencer l’expérience de culture du cannabis de manière à ce que l’on puisse mesurer ses effets sur la criminalité, la sécurité, les troubles à l’ordre public et la santé”, indique le communiqué du gouvernement.
Selon ce plan, les municipalités concernées vont au cours des quatre prochaines années superviser la culture de cannabis et sa distribution aux “coffee shops”, qui pourront le vendre aux clients.
Les Pays-Bas ont décriminalisé la vente de petites quantités de cannabis - moins de cinq grammes - en 1976 et la loi autorise chaque citoyen à cultiver légalement cinq plants de cannabis pour son usage personnel.
Mais la culture et la vente en gros de marijuana demeurent interdites, ce qui incite les quelque 600 propriétaires des “coffee shops” à s’approvisionner auprès du crime organisé pour satisfaire la demande.
Le gouvernement sélectionnera à présent des cultivateurs de cannabis agréés et “s’assurera qu’il a un nombre suffisant de variétés de cannabis”, selon le communiqué.
“Une chaîne d’approvisionnement fermée est un point important. Aucune (quantité de) cannabis ne doit être autorisée à entrer dans le circuit illégal”, a-t-il souligné.
Le ministre néerlandais de la Justice Ferdinand Grapperhaus et celui de la Santé Bruno Bruins ont été chargés de peaufiner les derniers détails de ce projet.
La police, les procureurs et d’autres institutions seront associés à la mise au point finale de l’initiative.
Les ministres devront aussi tenir compte d’une étude récente qui recommande la participation d’un plus grand nombre de municipalités afin de disposer d’une “base scientifique pertinente” pour l’expérience.
“Une loi à ce sujet sera présentée au Parlement”, a indiqué le communiqué.

Libé
Lundi 16 Juillet 2018

Lu 2735 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Septembre 2020 - 17:55 Oubliez les boissons gazeuses !

Dimanche 13 Septembre 2020 - 18:00 Des mammouths sous l’aéroport de Mexico