Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le football américain, c ’ est aussi à Rabat


Le football américain, c ’ est aussi à Rabat
Dans la nuit de dimanche à lundi, aux alentours de minuit trente, des pénuries de «chicken wings» et de chips ont été constatées aux quatre coins du monde. Bien calés dans leurs canapés, des dizaines de millions de téléspectateurs ont suivi en direct l'un des événements les plus regardés sur la planète et considéré comme une religion aux EtatsUnis : la finale du championnat de football américain (NFL), le Super Bowl. Cette année, les Buccaneers de Tampa Bay ont affronté en Floride les Chiefs de Kansas City. A la mi-temps, le chanteur canadien The Weeknd a assuré le traditionnel show.

Le Super Bowl et les Lions Club, le coup de foudre
Au même moment, à plusieurs centaines de kilomètres et avec quelques heures de décalage en plus, les adhérents du Rabat Lions club n’ont raté aucune miette du spectacle planétaire. Le b.a.-ba pour des pratiquants de foot US. Mais en réalité, l’histoire entre les Lions Clubs et le Super Bowl remonte à bien plus longtemps. Au 6 février 2012 plus précisément. L’histoire en question renvoie au concept qui veut que le sport soit un vecteur culturel. Même si dans ce cas-là, c’est plutôt la culture qui a été au service du sport. «Tout a commencé avec un groupe d’amis fans de la culture US. Ils ont découvert le football américain en regardant le Super Bowl», se remémore Mohammed Soufiane El Younoussi, président des Rabat Lions. «L’un d’entre eux, Tarik Mouh, qui est d’ailleurs précurseur dans le foot US dans le pays, s’est procuré un ballon. Et c’est ainsi qu’ils ont commencé à pratiquer sur les plages de Rabat, attisant par la même occasion la curiosité des passants dont certains se sont transformés en adhérents», a-t-il poursuivi.

En un peu plus de 8 ans d'existence, les Lions comptent plus de 60 adhérents, répartis entre le flag football pour les femmes (une vingtaine de pratiquantes) et le foot US avec contact. Sans oublier «notre accord avec l’Association marocaine de soutien et d'aide aux personnes trisomiques en vue de créer la première équipe de Handi Flat Football, une version adaptée aux personnes en situation de handicap», nous rappelle l’ex-international et capitaine de l’équipe nationale, Soufiane El Younoussi. Une initiative prometteuse. Mais avant de parler du futur, attardons nous encore sur le passé des Lions de Rabat.

Des hommes et des femmes de divers horizons
Il y a quelques semaines, nous avons assisté à une studieuse journée d’entraînement. Sur un terrain de proximité balayé par le vent Atlantique et écrasé par un soleil brûlant, les rires se mêlaient pourtant aux encouragements. Plusieurs ateliers étaient organisés : les receveurs, les lanceurs et les avants. Des hommes et des femmes de divers horizons, mais qui partagent la même passion. Soufiane Baslame est designer 3D en événementiel et gère un petit projet d’ecommerce «Sb.hustlers». Il a découvert le foot US par l’entremise d’un ami. Quant à Salima Ettouahri, étudiante en droit français, son amour pour le foot US est né via des extraits de matchs NFL et le Super Bowl, mais pas que. «J’ai assisté à un camp d’initiation organisé au complexe Moulay Rachid et j’ai adoré. D’ailleurs, le mois suivant, j’ai intégré une équipe pour m’initier au football US, avant de devenir adhérente des Rabat Lions», nous dit-elle.

Des finances exsangues
L’ensemble des pratiquants que nous avons croisés n’ont que les mots joies, rires, solidarité sur les lèvres. «L’ambiance est toujours au top avec des fous rires garantis et un bel esprit d’équipe», ajoute Salima Ettouahri. Mais attention, il ne faut pas se leurrer, l’adrénaline et le challenge sont également de la partie. L’énergie et l’esprit de compétition qui se dégageaient de l’entraînement en sont la preuve. Un entraînement pendant lequel Mohamed Soufiane El Younoussi s’active, replace, dirige. Une double casquette qui s’impose quand on doit faire de grandes choses avec les moyens du bord. En l’absence d’appui financier, les Lions Clubs tentent tant bien que mal d’entretenir la flamme de leur amour pour le foot US. D’autant qu'il ne faut pas avoir des oursins dans les poches. A commencer par le combo de protection basique et surtout indispensable. «Un casque et une épaulière, puis un pantalon de protection. Le prix du casque est de 2500 DH. L’épaulière, 1500 DH. Donc pour un seul athlète, il faudra compter 4000 DH. Sans parler du maillot de l’équipe et des crampons», énumère El Younoussi.

L’équipe nationale a déclaré forfait 
Un attirail au budget à la portée de peu de personnes, d’où l'intérêt de trouver des sponsors ou des soutiens financiers qui ne se bousculent malheureusement pas à la porte. L'équipe nationale de foot US a dû déclarer forfait pour la Coupe du monde. Là aussi à cause de finances exsangues. Mais les Lions ne sont pas restés les bras croisés. Ils étaient sur le point d’organiser un match de gala contre les champions d’Italie. Mais le coronavirus est passé par là. Le programme s’est retrouvé chamboulé. Cependant, le temps n’a pas été vilipendé. Il a été mis à profit, d’une part, pour structurer la pratique dans le pays en renforçant juridiquement l’Association marocaine de football américain, mais aussi en aidant les plus démunis. «On a distribué entre 1500 et 2000 paniers alimentaires pour les plus démunis. Et pendant l’Aïd, nous avons également aidé financièrement une quarantaine de familles», nous précise notre interlocuteur. Un exemple de solidarité, d’esprit collectif et d’abnégation. De rares qualités symbolisées par le foot US et les adhérents du Rabat Lions Club. Et la rareté est une richesse.

Chady Chaabi

Les règles du football américain

En 1880, la version «moderne» du football américain a été inventée par un entraîneur de l’université de Yale. La NFL (National Football League) fit son apparition en 1920. Le premier Super Bowl date de 1967. Les dimensions d’un terrain de Foot US font 120 yards (110 mètres). 100 yards (91,4 mètres) pour la zone de jeu et 10 yards (9,14 mètres) pour chaque zones d’en-but d’un côté et de l’autre du terrain. Par intervalle de 10 yards, il y a des lignes. Elles servent de repères et permettent de savoir où replacer le ballon entre chaque action. Au coup d’envoi (kick-off), le ballon est placé sur la ligne des 30 yards de l’équipe qui engage. L’idée est d’atteindre l’en-but adverse avec le ballon : C’est le Touchdown. Quand il est marqué (un essai au rugby), l’équipe essaye de transformer (marquer un ou deux points supplémentaires) avec le ballon sur la ligne des 2 yards de l’équipe adverse. Une équipe est composée de 22 à 53 joueurs car le nombre de changements est illimité. C’est le Roster ! Chaque joueur est spécialisé soit en défense, soit en attaque. Quelquefois décrit comme trop haché, un match de football américain dure une heure. Il est divisé en 4 quarts-temps de 15 minutes chacun, avec une mi-temps de 20 minutes. Le flag est similaire, mais sans contact. Des sortes de ceintures sont accrochées à la taille. Une fois la ceinture est tirée par l’adversaire, le jeu s’arrête.

Libé
Dimanche 7 Février 2021

Lu 678 fois


1.Posté par Hassan le 09/02/2021 12:59
C’est vraiment dommage qu’en 2014 par exemple, faute de moyens financiers, l’équipe nationale du Maroc, champion d’Afrique en titre, a renoncé à participer à la coupe du monde

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Mondial biennal: La Fifa convoque un sommet

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Ligue des champions: Ronaldo libère Manchester

Jeudi 21 Octobre 2021 - 18:00 Classement FIFA: L’EN dans le Top 30

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS