Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le discours Royal souligne la nécessité de traiter avec diligence la gestion de l'eau

Younès Bennani, président de l'Institut d'études sociales et médiatiques au Maroc


Libé
Lundi 17 Octobre 2022

Le discours de SM le Roi Mohammed VI adressé, vendredi, aux membres du Parlement à l'occasion de l'ouverture de la première session de la 2ème année législative de la 11ème législature, a mis l'accent sur la nécessité de traiter avec diligence la problématique de gestion des ressources en eau actuellement et dans le futur, a affirmé le président de l'Institut d'études sociales et médiatiques au Maroc, Younès Bennani. 


Dans une déclaration à la MAP, M. Bennani a souligné que SM le Roi a attiré l'attention dans son discours sur la problématique de gestion des ressources hydriques qui se pose avec acuité à cause de plusieurs facteurs tels l'exploitation accrue de l'eau qui dépasse le taux de renouvellement de cette ressource. 

Selon M. Bennani, également directeur de publication d'une revue scientifique (Droit et société), le rapport du Conseil économique, social et environnemental (CESE) de 2019, s'est arrêté sur la hausse de la demande sur l'eau qui dépasse les ressources renouvelables d'eau douce et l'exploitation accrue des eaux souterraines sans le respect rigoureux des lois régulant l'exploitation des ressources hydriques, outre la faiblesse constatée au niveau de l'efficacité des mécanismes de contrôle. 

Malgré ces contraintes, le Maroc a su préserver sa sécurité hydrique depuis des décennies et ce, en raison de plusieurs facteurs tels la position du Maroc et ses caractéristiques géographiques, a fait savoir M. Bennani, notant que le fait que le Royaume ne partage pas ses ressources hydriques avec les pays du voisinage lui a permis d'adopter des politiques hydriques autonomes qui ne sont pas impactées par les politiques hydriques de la région ou des pays voisins.


En dépit de cette caractéristique unique en son genre, le Maroc est rentré dans une phase de stress hydrique liée notamment à des facteurs naturels et humains comme la rareté des précipitations, des cycles de sécheresse à répétition, le gaspillage et l'exploitation non rationnelle de cette ressource, a-t-il expliqué. 


A la lumière de ces données, le discours de SM le Roi a évoqué la problématique de gestion de l'eau qui se pose avec acuité actuellement et dans le futur, a-t-il dit, ajoutant que le Souverain a réaffirmé que le stress hydrique est devenu structurel.
 Partant de ce constat, le président de l'Institut d'études sociales et médiatiques a relevé que SM le Roi a mis l'accent sur l'importance des initiatives et programmes plus ambitieux et du recours aux innovations et nouvelles technologies en matière d'économie de l’eau.


Lu 1586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p