Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le challenge africain de Benzarti au WAC


La vague des «Frenchies» déferle sur le Wydad



La page Houcine Ammouta tournée, le WAC a mis quelques jours pour lui trouver un successeur de renom. Le choix du comité dirigeant des Rouges a porté sur le technicien tunisien, Fouzi Benzarti, qui a signé un contrat d’une saison et demie.
Dans une déclaration sur les ondes de Radio Mars, le président du Wydad, Saïd Naciri, a rappelé que l’objectif assigné au nouvel entraîneur est des plus clairs : viser les sacres. Une mission bien loin d’être une simple sinécure mais qui reste possible même si, au niveau du concours national, le club accuse un sérieux retard sur le leader, pas moins de 13 longueurs sur le Hassania, lauréat du titre honorifique de champion d’automne.
Ce qui est bon signe pour les Rouge et Blanc, c’est que Fouzi Benzarti devrait avoir une idée sur le championnat national, lui qui avait coaché en 2013 le rival rajaoui avec lequel il avait réussi l’exploit d’atteindre la finale du Mondial FIFA des clubs disputé au Maroc.
Avec le Wydad, champion d’Afrique en titre, ce sera un nouveau challenge pour Benzarti neuf fois vainqueur du championnat tunisien, en plus d’une consécration en Ligue des champions en 1994 avec l’Espérance et deux Coupes de la CAF en 2006 et 2015 avec l’Etoile du Sahel. Un copieux palmarès que le natif de Monastir compte bien étoffer avec le WAC qui, avant d’aborder la campagne de la C1, aura à affronter le 18 février prochain au Complexe sportif Mohammed V à Casablanca, les Congolais du TP Mazembe pour le compte de la Super Coupe d’Afrique.
Dans un autre registre, les responsables du Wydad sont décidés à exploiter pleinement les dernières heures du mercato hivernal pour effectuer d’autres recrutements. Et selon certaines sources, les noms qui seraient dans le collimateur des Rouges sont ceux d’Ayoub El Kaabi, de Mehdi Berahma et d’Ahmed Hamoudane.
Quant au probable transfert d’Achraf Bencharki au club d’Al Hilal, rien ne s’est encore décidé même si l’intéressé s’est montré vivement intéressé par l’offre des dirigeants saoudiens qui tourne aux alentours de 6 millions de dollars, sachant qu’il aura droit à un joli chèque d’un peu plus de 2,5 millions de dollars pour un contrat de deux ans et demi.
Pour rappel, le Wydad avait déjà procédé à un remue-ménage au sein de son effectif, prêtant certains joueurs et libérant d’autres. Mais la particularité, c’est que ça parlera beaucoup français dès  les prochaines semaines avec l’arrivée des ex-internationaux marocains de Montpellier HSC, Abdelhamid Kawtari et Karim Aït Fana qui retrouveront les Tighazoui, Aoulad, Aït Idir, Housni et Kharoubi, sans omettre le Burkinabé Ouattara et l’Ivoirien Comara.  
  


Mohamed Bouarab
Lundi 22 Janvier 2018

Lu 626 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés