Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Raja met un pied en finale de la Coupe de la CAF

Les Verts en ont vu de toutes les couleurs à Aba




Privés d’eau, les joueurs rajaouis contraints à prendre une «douche minérale»

 Très bonne opération du Raja qui a pris une sérieuse option pour la qualification à l’ultime acte de la Coupe de la CAF. Les Verts ont réussi, mercredi au stade d’Aba, à surclasser l’équipe nigériane d’Enyimba par 1 à 0, en match comptant pour les demi-finales aller de cette compétition, ce qui augure d’un retour dans de bonnes dispositions.
Le Raja s’est montré le temps de cette confrontation seigneurial, maîtrisant son sujet et avait même la possibilité de tuer le match dès la première manche pour que la seconde ne soit qu’une simple formalité.
Abordant la partie du bon pied, les coéquipiers de Zakaria Hadraf, meilleur Rajaoui du match, se sont créé de multiples occasions manquées parfois lamentablement. Et il a fallu attendre l’entame de la seconde période pour qu’Abdelilah Hafidi, fraîchement convoqué par Hervé Renard en équipe nationale, débloque la situation en inscrivant l’unique but de la partie, sachant que l’adversaire a obtenu un penalty qu’il a raté.
Le temps restant, les Casablancais n’ont pas lâché le morceau mais ont cherché avant tout à assurer ce résultat qui leur permet de mettre d’ores et déjà un pied en finale de la C2, épreuve dont ils sont les détenteurs du dernier trophée sous son ancienne formule en 2003, et ce avant la fusion de la Coupe de la CAF avec celle des vainqueurs de Coupe.  
Mais bien avant, il y aura la demi-finale retour prévue le 24 courant à partir de 20 heures au Complexe Mohammed V à Casablanca et qui sera sifflée par l’arbitre gabonais Eric Arnaud Otogo Castane, secondé par son compatriote Moussounda Montel et le Tchadien Issa Yaya.
A signaler que la virée du Raja du côté du Nigeria n’a pas été de tout repos et la délégation rajaouie a eu de nombreux pépins dont le tout dernier est à cataloguer dans la catégorie des insolites de mauvais goût. Une fois le match terminé, les joueurs ont été privés d’eau dans les vestiaires et ont été contraints d’user des bouteilles d’eau minérale pour prendre leur douche.
Dans l’autre demi-finale aller disputée également mercredi au stade de Port Saïd, l’équipe égyptienne d’Al Masry a été tenue en échec (0-0) par son homologue congolaise de l’AS Vita Club qui avait éliminé au tour des quarts le second représentant du football national en cette C2, la Renaissance sportive de Berkane.

Amin Harit s’explique

L’international marocain Amin Harit a tenu à faire la part des choses en ce qui concerne sa non convocation en équipe nationale pour la double confrontation Maroc-Iles Comores comptant pour les 3ème et 4ème journées (13 et 16 octobre) des éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun.
Dans son compte Twitter, Harit a fait savoir que sa non convocation a été d’un commun accord avec le sélectionneur Hervé Renard, et ce en raison d’une blessure qu’il avait contractée avec son club de Schalke 04.

Mohamed Bouarab
Vendredi 5 Octobre 2018

Lu 540 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 29 Septembre 2020 - 20:32 Nayef Aguerd, adaptation express

Lundi 28 Septembre 2020 - 20:38 Jaime Pacheco nouvel entraîneur du Zamalek