Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Premier secrétaire aux travaux du Conseil régional du parti de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Driss Lachguar fait part de son intention de saisir le chef du gouvernement pour la tenue d’une réunion de la majorité en vue d’examiner l’ensemble des problèmes sociaux




C’est sous le thème «Pour une région partisane efficiente en vue de réaliser la dignité et la justice sociale» que se sont tenus, le 13 courant à Larache, les travaux de la réunion du Conseil régional du parti pour la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, session du regretté Haj Mustapha El Karkri.
Ce Conseil a été l’occasion pour le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, d’aborder des sujets d’actualité, tenant de prime abord à rappeler que la question palestinienne ne peut faire l’objet de surenchères politiques, insistant sur la nécessité d’une mobilisation populaire pour soutenir le peuple palestinien.
A ce propos, Driss Lachguar a indiqué que les secrétaires généraux des partis et des centrales syndicales doivent penser à élaborer une forme de militantisme unifié pour le soutien de la cause palestinienne. Signalant par là même qu’il faudrait préparer minutieusement ce genre d’action afin de ne pas vivre une Marche comme celle de dimanche dernier où le taux de participation a été faible, ce qui ne reflète en aucun cas l’égard porté par les Marocains à la cause palestinienne.
Pour ce qui est de la Cause nationale, celle de l’intégrité territoriale du Royaume, le Premier secrétaire a confirmé que la résolution du Conseil de sécurité est une victoire pour le Maroc. Ajoutant  que les desseins des milices du Polisario et leur parrain l’Algérie ont été avortés, sans omettre les liens entre les séparatistes du Polisario et le Hezbollah qui traduisent la volonté de ces parties d’entraîner la région vers la destruction et la tension, le dessein étant d’en faire un nouveau vivier du terrorisme.
En ce qui concerne le paysage politique marocain, Driss Lachguar a fait savoir que les partis ont connu des régressions au sein de la société marocaine, notant qu’au Maroc il n’y a pas lieu de parler de grands ou de petits partis mais de partis qui ont pu récolter le plus grand nombre de voix à l’issue de l’opération électorale. A cet effet, il a relevé que la disparité dans le nombre de voix s’explique par la nature précaire de la société et l’opération électorale où sévit encore la corruption, sachant que dans un souci de mettre un terme à ce genre de pratique, Abderhmane El Youssoufi avait proposé le scrutin par liste.
Toutefois, d’après Driss Lachguar, ce mode de scrutin est arrivé à son terme dans la mesure où il a engendré un fossé entre les citoyens et les élus et par là une coupure entre les partis politiques et la société. Pour le Premier secrétaire, la solution est l’instauration du scrutin nominatif afin que l’acteur politique soit en lien permanent avec les citoyens.
Driss Lachguar n’a pas manqué de lancer un appel au ministère de l’Intérieur pour ouvrir un vrai débat sur l’opération électorale et les modes de scrutin, et ce à une date éloignée des échéances électorales.
Pour le Premier secrétaire, l’USFP, en tant que parti politique responsable, est tenu soit d’avoir l’initiative dans chaque bataille de militantisme, soit de l’assimiler parfaitement  et de connaître ses tenants et aboutissants sans tomber dans une déformation reposant sur les détails.
A cet effet, Driss Lachguar a affirmé que le premier responsable de l’augmentation des prix de certains produits est celui qui a œuvré pour leur libéralisation sans pour autant en fixer des normes. Ajoutant que la situation exige de l’audace et de la clarté envers le peuple marocain quant aux différentes questions se rapportant à la répartition des richesses et au rôle imparti au Conseil de la concurrence pour pallier les dysfonctionnements.
Le Premier secrétaire a rappelé que la majorité est régie par une Charte et qu’il saisira le chef du gouvernement pour rassembler la majorité gouvernementale en vue de traiter l’ensemble des problèmes d’ordre social.

H.T
Jeudi 17 Mai 2018

Lu 931 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito












Mots Croisés