Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Polisario persiste à violer la légalité internationale




En dépit des résolutions du Conseil de sécurité qui  ne cesse de mettre en garde contre tout acte susceptible de changer le statut quo dans la zone tampon à l’Est du Mur de protection, l’Algérie et le Polisario s’apprêteraient à installer 10.000 mercenaires originaires de pays subsahariens parmi les refugiés dans les zones tampons de Tifariti et Bir Lahlou auxquels le Polisario attribuerait la nationalité sahraouie, de manière à en faire un corps électoral, en vue d’éventuels scrutins. C’est du moins ce que révèle le journal algérien en ligne « Algérie Times ». Le journal rapporte que les miliciens du Polisario mènent des exercices dans des tunnels creusés sous le Mur marocain de protection. Ces tunnels équipés, selon le journal de systèmes d’aération, d’éclairage et de surveillance des plus sophistiqués serviraient aux entraînements dirigés par des officiers algériens, en prévision d’une éventuelle reprise des hostilités contre le Maroc.
Le journal indique que le Polisario s’emploie activement à mettre en place un plan diabolique sous l’appellation « Le parapluie résistant ». Une nouvelle méthode expérimentée au Moyen-Orient contre Israël sous la direction de membres du Hezbollah spécialistes de la guérilla à partir de tunnels. Le journal précise que pour la préservation de ces tunnels, le général Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense et chef d’état-major général de l’ALN a ordonné aux dirigeants de la milice du Polisario de parfaire le réseau, de le renforcer et de l’élargir de manière à ce qu’ils puissent accueillir et stocker des armes, des missiles et des lances missiles. L’officier supérieur algérien qui considère que sa principale  stratégie dans ce qu’il a appelé une guerre préventive, demeure l’élément de surprise,  a également ordonné de semer  la plus grande étendue de mines dans les zones prétendument libérées.
Citant un témoin oculaire qui lui aurait fait de graves déclarations, le journal a souligné que des manœuvres et des exercices militaires auraient été effectués dans la zone tampon de Bir Lahlou. Les séparatistes s’entraînent aux combats de tunnels,  à l’assaut du Mur de sécurité et à l’exécution d’opérations contre les éléments des FAR sous la couverture des possibilités de dissimulation que leur offrent les passages souterrains à l’abri d’éventuels tirs que pourrait effectuer l’aviation marocaine.
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 30 Avril 2018

Lu 3927 fois


1.Posté par samir le 29/04/2018 22:44
Le Maroc au 14 siècle d histoires dont l architecture de ce pays s est construit par de grands noms craindrais il l amateurisme de pauvres guignols .
Le Sahara est marocain et les marocains sont chez eux dans leurs sahara .

2.Posté par Mohamed le 02/05/2018 18:53
C est un joli coup de la part de la diplomatie marocaine.
Une occasion pour adresser des messages à destination de plusieurs interlocuteurs, dont l’Iran, le Polisario, la communauté internationale mais aussi les Etats-Unis et les pays du Golfe.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés