Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Parlement péruvien salue l'intervention des FAR à El Guerguarat





Le Parlement péruvien salue l'intervention des FAR à El Guerguarat
Le Parlement péruvien a salué l'intervention du Maroc pour rétablir la sécurité au niveau de la zone d’El Guerguarat après les manœuvres de déstabilisation menées par le "polisario" à la frontière maroco-mauritanienne, appelant la communauté internationale à mettre fin à ces provocations. "Nous félicitons le Royaume du Maroc pour son initiative de rétablir la sécurité dans la zone frontalière d’El Guerguarat et appelons la communauté internationale à avertir le Polisario pour qu'il mette fin à ses provocations", a indiqué le Parlement dans un communiqué, plaidant pour "une solution politique, réaliste, pratique et durable au différend régional autour du Sahara", dans le cadre de l'initiative d’autonomie présentée par le Maroc. Dans une tentative qui intervient dans le sillage de l'isolement international du Polisario, les séparatistes ont commis des actes de banditisme, de blocage de la circulation civile et commerciale au niveau de la zone tampon d’El Guerguarat et de provocation des membres de la MINURSO, lit-on dans le communiqué, qui a qualifié ces actes de "violation flagrante de toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU, des accords militaires et du cessez-le-feu, défiant la légalité internationale et le processus politique en cours" pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain. Face à cette situation dangereuse, a ajouté le Parlement péruvien, le Maroc, qui a fait preuve de la plus grande retenue, est intervenu pacifiquement et a mis en place un cordon de sécurité en vue de sécuriser le flux des biens et des personnes à travers la zone tampon d’El Guerguarat, selon des règles d’engagement claires, prescrivant d’éviter tout contact avec des personnes civiles, instrumentalisées par le Polisario, et de ne recourir à l’usage des armes qu’en cas de légitime défense, a souligné le communiqué. Le Parlement péruvien a relevé que les actions de déstabilisation intolérables du Polisario relèvent de sa "responsabilité exclusive" et le groupe séparatiste assume toutes les conséquences de ses manœuvres, soulignant que la population marocaine au Sahara élit démocratiquement ses représentants, contrairement aux mensonges du Polisario qui prétend représenter les Sahraouis.

L'OECS soutient les mesures prises par le Royaume

L’ Organisation des Etats des Caraïbes orientales (OECS) a exprimé, au nom de sesEtats membres,son soutien "aux mesures prises par le gouvernement marocain pour préserver la paix et la stabilité dans la zone d'El Guerguarat et pour permettre la libre circulation des personnes et des biens vers le continent africain". Dans un communiqué publié sur son site officiel, l’OECS a également exhorté les différentes parties à "adhérer aux résolutions duConseil de sécurité desNations unies, en particulierles 24.14 et 24.40 qui appellent au maintien de la paix et de l'ordre dans cette région d'Afrique du Nord". L’Organisation a, en outre, invité toutesles parties à "s'abstenir de tout acte d'agression et à garantir la sécurité des civils et la libre circulation des personnes et des biens dansla zone d'El Guerguarat", appelant toutes les parties à se conformer à tous les accords de cessez-le-feu existants.

L'Autriche loue l’ engagement du Maroc

L’ Autriche a salué l’engagement du Maroc à maintenir le cessez-le-feu signé en 1991. A travers son ministère des Affaires étrangères, l’Autriche a tenu à exprimer son soutien aux efforts du Secrétaire général des Nations unies pour éviter une escalade de tensions au Sahara. L’Autriche a également appelé les parties à une reprise du processus politique sous l’égide des Nations unies, indique le ministère dans un communiqué. La République d’Autriche vient ainsi s’ajouter à la longue liste des pays qui ont tenu à saluer l’attachement du Maroc au cessez-le-feu

Le Danemark appelle au retour au processus politique

Le Danemark appelle au respect du cessez-le feu et au retour au processus politique sous l'égide des Nations unies, a déclaré, mardi, l’ambassadeur du Danemark au Maroc et en Mauritanie, Nikolaj Harris. "Le Danemark soutient la déclaration du Haut représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité", sur le Sahara marocain, a affirmé l’ambassadeur du Royaume nordique à Rabat. Le diplomate danois a précisé sur son compte Twitter que son pays "souligne l'importance de respecter l'accord de cessez-le-feu et de revenir au processus politique dirigé par l'ONU". 

Appui de la Guinée à l'action marocaine pacifique, légale et non offensive

Le ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l'étranger a exprimé, mardi, son soutien entier à l'action pacifique, légale et non offensive menée par les Forces Armées Royales dans la zone tampon d'El Guerguarat. Dans un communiqué, le ministère dit suivre "avec beaucoup d'attention les derniers développements de la situation au Sahara marocain marquée récemment par des tentatives d'intrusion et d'obstruction de la circulation des biens et des personnes dans la zone tampon d'El Guerguarat", rappelant "la souveraineté du Royaume du Maroc sur l'ensemble de son territoire et condamnant toute tentative illégale de modifier le statu quo dans la zone tampon d'El Guerguarat". A cet égard, le ministère des Affaires étrangères et des Guinéens de l'étranger "exprime, au nom du gouvernement guinéen, son soutien entier à l'action pacifique, légale et non offensive menée par les Forces Armées Royales pour empêcher définitivement ces actions illégales qui contreviennent au droit international, aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU et entravent les échanges commerciaux". Il réitère son attachement à la légalité internationale ainsi qu'aux initiatives du Secrétaire général des Nations unies en vue de trouver une solution politique et diplomatique à ce différend.

Libé
Mercredi 25 Novembre 2020

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Mai 2021 - 21:37 La vaccination élargie aux 45-50 ans