Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le PSG et Tottenham proches d’un accord pour Aurier?




Le PSG et Tottenham proches d’un accord pour Aurier?
Le PSG, Tottenham et Serge Aurier seraient sur le point de trouver un accord pour le transfert du joueur à Londres selon l’Equipe. Les deux clubs étaient tout proches d’un accord de principe lundi soir d’après le quotidien. La transaction, estimée à plus de 25 millions d’euros, est pourtant ralentie par la situation judiciaire du joueur. Pour sa part, le latéral droit parisien serait déjà convaincu. Le journal affirme ainsi que le représentant du joueur a trouvé un accord pour un contrat de cinq ans avec les Spurs.
Tous les voyants sont au vert donc. Ou presque. Un léger bémol subsiste. Condamné à deux mois de prison ferme le 26 septembre dernier, Serge Aurier ne peut toujours pas obtenir de visa pour l’Angleterre - comme cela avait été le cas en novembre dernier pour le déplacement de Paris à Arsenal en Ligue des champions.
Le défenseur ivoirien a fait appel de la décision mais a besoin d’un document officialisant cet appel et donc l’absence de condamnation à de la prison ferme. Une fois ces documents obtenus, l’ancien Lensois pourrait enfin obtenir son visa d’entrée pour l’Angleterre et, dans la foulée, un visa de travail. Le temps presse, à neuf jours de la fin du mercato.

Mercredi 23 Août 2017

Lu 399 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Septembre 2020 - 19:45 Rude épreuve doukkalie pour le Raja et le Wydad

Vendredi 18 Septembre 2020 - 19:59 La Juve en quête d' un 10ème titre de suite

Vendredi 18 Septembre 2020 - 14:00 Roland-Garros rattrapé par la réalité du Covid-19