LibéSPort




Zoom





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze national retrouve sa verve aux dépens d’un Onze congolais désemparé

Les prémices d’un changement tant souhaité

Mercredi 12 Juin 2024

Le Onze national retrouve sa verve aux dépens d’un Onze congolais désemparé
Mardi, sous les projecteurs du Grand stade d'Agadir, les Lions de l'Atlas ont offert une excellente performance. Opposés à des Congolais dépassés dans tous les compartiments du jeu, les joueurs marocains n’ont fait qu’une bouchée de leurs adversaires, signant une victoire écrasante (6-0).
Pour cette confrontation, comptant pour la 4ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, les deux sélections affichaient des ambitions bien différentes. Les Lions de l’Atlas avaient l’intention de poursuivre leur sans-faute et de rester en tête du groupe E. Les Diables Rouges, eux, espéraient remporter leur tout premier point pour débloquer le compteur, après une défaite contre la Zambie et un forfait face au Niger.

L’intensité imposée d’entrée de jeu par les protégés de Walid Regragui ne laissait aucun doute sur leurs intentions. Après de premières alertes signées El Kaabi, le Congo finit par céder à la 8ème minute suite à un bon pressing marocain. Azzedine Ounahi, servi par Elias Ben Seghir, réussit à battre le gardien d'un imparable tir enroulé. Moins de dix minutes plus tard, Chadi Riad, dans une position de renard des surfaces, pour le moins inhabituelle pour le jeune défenseur, profite d’un joli cafouillage de la charnière congolaise pour fixer le portier et inscrire son premier but en sélection.
Les Lions de l'Atlas, déterminés à prendre leur proie à la gorge et à plier le suspense très tôt, réussissent à tripler la mise à  la 20ème minute de jeu. Devant une défense passive, Ayoub El Kaabi, toujours à l’affût, reprend un centre à ras de terre d’Achraf Hakimi et trouve le petit filet d’Owen-Cesaire Matimbou. L’attaquant de l’Olympiakos récidive, à quelques minutes de la pause, en renvoyant au second poteau un ballon bien dosé d'Azzedine Ounahi, impliqué dans tous les bons coups. 

La première mi-temps a été un véritable calvaire pour les Diables rouges. L’écrasante domination marocaine n’a laissé aucun répit à leur défense débordée. L’intelligence dans les déplacements, la précision des passes et l’efficacité dans la finition chez les poulains de Walid Regragui ont mis en lumière une supériorité technique indéniable.

Au retour des vestiaires, les Lions de l'Atlas, loin de desserrer l'étreinte, continuaient à imposer un rythme effréné et à déferler vers le but adverse. A la 53ème minute, une belle combinaison sur coup franc aboutit à un centre piqué d’Ounahi, encore lui. A la réception, El Kaabi est de nouveau présent et réussit à envoyer le ballon au fond des filets, inscrivant son premier triplé avec la sélection marocaine.
Si Brahim Diaz butait sur le gardien adverse, qui l'empêchait de débloquer son compteur en sélection, l'entrant Soufiane Rahimi, lui, ne s’est fait pas prier pour inscrire le sixième but de la soirée. A sa première touche de balle, vers la 69ème minute, l’ancien du Raja accélère, entre dans la surface et achève le show avec un superbe tir sous la barre ne laissant aucune chance au portier congolais.

Critiqués pour leur performance mitigée contre la Zambie, vendredi dernier, les hommes de Walid Regragui ont répondu de la plus belle des manières, démontrant une cohésion et une efficacité redoutables. Même si la faiblesse de l’adversaire incite à la retenue, les Lions de l’Atlas peuvent clairement être satisfaits du visage montré ce soir-là. Car dans le football africain moderne, il est, en effet, difficile de planter six buts en un seul match. Et jusqu'à présent, aucune sélection n'a réussi à s'imposer avec un tel score dans ces éliminatoires de la Coupe du monde. Avec une équipe en pleine confiance et une attaque prolifique, le Maroc semble bien parti pour réaliser une campagne de qualification historique.
La bonne opération est aussi comptable puisque cette victoire permet au Onze national de consolider sa première place dans le groupe E, avec neuf points, devant la Tanzanie qui en compte six.  Une performance à la hauteur des attentes et des ambitions marocaines.

Mehdi Ouassat

Walid Regragui : La priorité est de créer un équilibre au sein de l'effectif pour maintenir ce niveau de performance
 
«Ce nouveau succès nous donne l'avantage d'avoir un meilleur goal-average par rapport aux autres équipes du groupe», a déclaré Walid Regragui, lors de la conférence de presse d’après-match, soulignant l'importance de cette victoire dans le cadre des éliminatoires africaines du Mondial-2026.

Le sélectionneur national a exprimé sa satisfaction quant au niveau de jeu développé par ses joueurs, en dépit de la fatigue accumulée au cours de la saison avec leurs clubs. «Les joueurs ont disputé la rencontre avec une grande intensité», a-t-il noté, avant de préciser que «cette performance montre leur engagement et leur volonté de se qualifier au Mondial».

Regragui a également insisté sur l'importance de préserver la pole position du groupe. «Conserver la tête de notre groupe avec 9 points nous permet de préparer sereinement les prochains matchs de qualifications», a-t-il affirmé, tout en rappelant que cette position favorable est cruciale pour aborder les futures rencontres avec confiance.

En plus de la victoire, le sélectionneur a mis en avant la cohésion et l'harmonie au sein de l'équipe. «La rencontre contre le Congo Brazzaville a montré la cohésion du groupe et l'harmonie entre l'ensemble des joueurs, qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes», s'est-il félicité. Et de conclure : «La priorité aujourd’hui est de créer un équilibre au sein de l'effectif pour maintenir ce niveau de performance».

De son côté, l'entraîneur du Congo Brazzaville, Isaac Ngata, a indiqué que son équipe a affronté «un adversaire redoutable, très bien organisé dans tous les aspects du jeu». Il a, dans ce sens, relevé que ses joueurs ne sont pas parvenus à limiter la menace offensive de l'équipe du Maroc qui est entrée rapidement dans le vif du sujet en ouvrant le score très tôt et a continué à mener des attaques rapides, mettant à rude épreuve la défense adverse.

Mehdi Ouassat

Lu 557 fois


Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe