Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Onze national en finale continentale




Le Onze national des locaux est parvenu, mercredi au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, à décrocher son billet pour l’ultime acte du CHAN 2018 après avoir surclassé, en demi-finale par 3 buts à 1, son homologue libyen.
Une qualification au forceps obtenue au détriment d’un adversaire qui a vendu cher son scalp, ne manquant point de donner des sueurs froides à une équipe marocaine encouragée par plus de 40.000 spectateurs. Une partie bien emballée d’entrée par l’EN qui aurait pu débloquer la situation par Walid El Karti qui a vu son tir dégagé in extremis par un défenseur libyen.
Une ouverture du score qui aurait pu faire beaucoup de bien aux joueurs marocains qui ne se sont pas laissé faire, continuant à manœuvrer par intermittence en vue de déstabiliser une arrière garde libyenne qui a tenu bon tout au long de la première période.
Au cours du second half, les partenaires de Jawad El Yamiq, transféré sur le gong au club italien de Genoa, n’ont pas lâché prise et le sélectionneur national a vu juste en procédant dès la 54è minute à un changement, relevant Bencharki et intégrant Hadraf pour donner davantage de tonus et de mordant à la ligne offensive. Hadraf qui n’a pas tardé à faire des siennes, offrant un ballon de but au goleador du tournoi Ayoub El Kaabi qui a ouvert le score sur un headding croisé à la 73ème mn.
Alors que tout le monde avait poussé un ouf de soulagement et croyait au fil des minutes que le sort de cette confrontation était scellé, le keeper marocain, Anas Zniti, a commis une grosse erreur. Une bévue, hélas, payée cash car elle a permis aux Libyens, lauréats du CHAN en 2014, de revenir dans le match, grâce à une réalisation d’Abderrahmane Ramadan à quatre minutes de la fin du temps réglementaire.
Une égalisation qui a poussé les deux protagonistes à disputer les prolongations, 30 longues minutes lors desquelles les jambes se faisaient lourdes mais les joueurs étaient tenus de puiser au fond de leur réserve tout en restant concentrés. Fort heureusement que la chance sourit aux audacieux et les poulains de Sellami, nullement affectés, sont allés au charbon, voyant leurs efforts récompensés par l’inévitable El Kaabi (97è mn), meilleur joueur du match et qui voit désormais son capital  passé à 8 réalisations, ce qui fait de lui le meilleur buteur de l’histoire du CHAN après cinq éditions.
A 2-1, rien n’était encore joué et Jamal Sellami, après avoir remplacé dans un premier temps El Haddad par Berrahma, a voulu verrouiller davantage le jeu, faisant entrer l’arrière central Agred à la place de l’attaquant El Kaabi. Un changement qui encourait un certain risque car il y avait encore 15 minutes à jouer avec une équipe à vocation défensive. Cette dernière a eu le mérite non seulement d’assurer le résultat mais de porter le score à 3 à 1 après avoir bénéficié d’un penalty sifflé par l’arbitre zambien Jani Sikazawy (117è mn) et transformé par Walid El Karty qui a libéré pour de bon ses coéquipiers.
Une qualification amplement méritée du Onze national en finale où il aura à affronter dimanche au Complexe Mohammed V le Nigeria, tombeur également mercredi du côté du Grand stade de Marrakech du Soudan. Cette partie s’est soldée sur le court score de 1 à 0, but signé Okechukwa Gabriel à la 16ème minute de jeu.

Mohamed Bouarab
Vendredi 2 Février 2018

Lu 700 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 20:56 WAC-Raja, un choc déterminant dans la course au titre

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:20 Tadej Pogacar bouscule l'histoire du Tour de France

Lundi 21 Septembre 2020 - 18:19 Premier League: Liverpool mate Chelsea