Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Mondial hautement compromis pour les U17




Le Mondial hautement compromis pour les U17
La sélection nationale des moins de 17 ans (U17) s’est inclinée 2-1 face à son homologue camerounaise, mercredi au stade Chamazi à Mbagala (Tanzanie) en match de la deuxième journée (groupe B) de la 32ème Coupe d'Afrique des nations de football de la catégorie.
L’habitude est une seconde nature et pour n’avoir pas tenu compte de cette maxime, le Maroc va encore ressasser sa rencontre contre le Cameroun. Comme lors de son premier match (un partout face au Sénégal), le Maroc, après avoir mené au score, a laissé son adversaire reprendre confiance et remporter la partie dans les arrêts de jeu.
A la 22ème minute à la suite d’une action collective rondement menée, Tawfik Bentayeb ouvre le score pour le Maroc.
A ce moment du match, on ne voyait que l’équipe du Maroc ou presque qui a réussi à imposer son rythme en mettant le pied sur le ballon. Des occasions, l’équipe marocaine en a eu à la pelle mais ni Haitam Abaida sur coup franc au retour des vestiaires, ni Faissal Boujemaoui parti avec deux autres coéquipiers pour un trois contre un, n’arrivent à creuser l’écart.
Un manque de réussite qu’ils vont payer chèrement puisque c’est à partir de ce moment que le Cameroun commence à imposer sa puissance physique.
Cette différence athlétique avait déjà commencé à faire des dégâts dès la première période avec la sortie sur blessure de l’arrière droit marocain Jihad Moussali (31ème minute).
Finalement, la patience et la vitesse de jeu du Cameroun finissent par payer puisqu’après plusieurs centres ratés, l’ailier gauche Alioum Moubarak réussit un centre tendu vers Steve Mvoue. Et ce dernier de décaler le nouvel entrant (66ème) Ismailla Seidou pour l’égalisation à la 72ème minute.
Dans les derniers instants de la partie alors qu’on pensait le match terminé, le gardien marocain passe le ballon à son capitaine Achraf Rami qui manque son contrôle. A l’affût, Ismaila Seidou récupère après un dribble sur le gardien et pousse le ballon au fond des filets pour sceller la victoire de son équipe et sa qualification en demi-finales et à la Coupe du monde des moins de 17 ans.
A l’issue de cette rencontre, le sélectionneur national, Jamal Sellami, a fait savoir qu’il s’agit là d’«une grosse déception puisqu’on avait le match en main et même après l’égalisation, la situation n’était pas encore grave mais en donnant ce cadeau dans les derniers instants, on se condamne pratiquement. Mais c’est le genre de match qui fait grandir des enfants. Nous avions eu les moyens de tuer le match mais comme contre le Sénégal, les occasions ont été vendangées. La stratégie du Cameroun basée sur l’aspect physique et la vitesse a payé. Bravo à eux».
L’entraîneur du Cameroun, Thomas Libih, a tenu, quant à lui, à féliciter ses joueurs, indiquant qu’«à la fin de la première période, j’ai dit aux joueurs d’apporter de la vitesse dans le jeu parce que j’étais sûr que la différence se fera à ce niveau. Et les faits nous ont donné raison avec ces deux buts inscrits au moment où l’adversaire avait baissé de pied. C’était une bonne équipe du Maroc mais le Cameroun a mieux maîtrisé la 2ème période. Maintenant pour la suite, c’est possible de faire reposer certains joueurs lors du match contre le Sénégal».
A noter que dans l’autre match de ce groupe, la Guinée a pris le meilleur sur le Sénégal par 2 à 1, sachant que lors de la 3ème journée prévue ce dimanche à 14 heures, le Onze national affrontera la Guinée, alors que le Cameroun jouera le Sénégal.

La FRMF conteste l’âge des cadets camerounais

La Fédération Royale marocaine de football compte aller jusqu’au bout de la procédure de contestation concernant l’âge des joueurs de la sélection camerounaise des U17 dont trois ont été évincés bien avant l’entame de la CAN en Tanzanie pour avoir dépassé l’âge de cette catégorie.
En effet, la différence était flagrante et se manifestait au niveau de la corpulence des joueurs des deux équipes. D’ailleurs, cinq éléments du Onze national ont été victimes lors de ce match de blessures nécessitant des points de suture.
La FRMF a saisi la CAF et demandé l’ouverture d’une enquête au sujet de l’âge réel des internationaux camerounais.

Source : cafonlmine.com
Samedi 20 Avril 2019

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com