Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc réitère son rejet des mesures israéliennes affectant le statut juridique d'Al-Qods

Nasser Bourita : Le Royaume place la question palestinienne et la ville sainte au premier plan de ses préoccupations



Le Maroc a réitéré, mardi, son rejet catégorique de toutes les violations et mesures unilatérales affectant le statut juridique d'Al-Qods Acharif et les droits légitimes du peuple palestinien frère à réaliser ses aspirations à la liberté et à l'indépendance. Lors de son intervention à la réunion d'urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue par visioconférence, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a condamné les discours haineux de certaines organisations religieuses extrémistes israéliennes. Il a souligné que le Royaume "partage avec ses frères des pays arabes les sentiments de profonde inquiétude face aux événements violents qui se déroulent dans la ville sainte d'Al Qods, en particulier dans le quartier de Cheikh Jarrah, qui fait face à des plans systématiques d'expulsion de ses habitants au milieu d'une escalade des attaques israéliennes contre les Maqdessis, et des raids, arrestations et intimidation des fidèles pacifiques pendant le mois béni du Ramadan". La poursuite de ces pratiques ne ferait qu'accroître les facteurs d'escalade et de tension, ainsi que la prévalence du discours de haine, diminuant ainsi les chances de paix dans la région et plongeant la cause palestinienne et la ville sainte d’Al-Qods dans un conflit religieux et idéologique, a-t-il averti. Faisant observer que cette situation difficile est due à l'impasse qui a affecté le processus de paix pendant des années, Nasser Bourita a affirmé que la relance du processus de paix, selon des déterminants clairs, des fondements de la légitimité internationale, des résolutions du Conseil de sécurité et de l'Initiative de paix arabe afin de préserver les droits légitimes du peuple palestinien et relancer une dynamique constructive pour la paix, constitue la clé pour surmonter cette situation. Le Royaume du Maroc place la question palestinienne et la ville sainte d’Al-Qods au premier plan de ses préoccupations, a-t-il rappelé, réaffirmant la position ferme et claire du Maroc, sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, Président du Comité AlQods, quant au soutien et la défense de la cause palestinienne, et son adhésion à un règlement pacifique conformément à la solution à deux Etats convenue au niveau international avec les frontières de 1967 et Al-QodsEst comme capitale de l’Etat palestinien. S.M le Roi, en sa qualité de Président du Comité Al Qods, continuera de défendre le statut spécial d’Al-Qods et le respect de la liberté de pratiquer les rites religieux pour les adeptes des trois religions monothéistes, a enchaîné le ministre, ajoutant que le Souverain ne ménagera aucun effort pour protéger le caractère islamique de la ville sainte, préserver le caractère sacré de la mosquée Al-Aqsa et défendre l'identité historique de cette ville en tant que terre de coexistence entre les religions monothéistes. Il a, dans ce cadre, passé en revue les efforts déployés par l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif, sous les Hautes orientations de S.M le Roi, pour soutenir la résistance des Maqdessis, que ce soit par le biais de ses programmes annuels, ses projets ou son aide humanitaire dans les domaines éducatif, social et de santé. Le Maroc soutient, fermement et constamment, tous les efforts de l'Autorité palestinienne pour défendre les droits des habitants de la ville sainte et protéger les valeurs sacrées, le statut juridique et le caractère islamique d'Al-Qods Acharif en tant que capitale de l'État de Palestine. Le Maroc, "qui s'attache à la paix comme choix stratégique, reste convaincu des vertus du dialogue et de la négociation vu qu'ils sont le seul moyen de résoudre le conflit israélo-palestinien, loin des actes de violence et des actions unilatérales", a conclu le ministre.

​Le Royaume, membre du Comité ministériel arabe

 Les ministres arabes des Affaires étrangères ont décidé de la formation d'un comité ministériel arabe, composée du Maroc, de la Palestine, de la Jordanie, de l'Egypte, de l'Arabie saoudite et du Qatar et chargé de s'activer à l'international pour inciter les membres permanents du Conseil de sécurité et autres pays influents, à prendre des actions concrètes pour stopper les politiques et mesures israéliennes illégales dans la ville d'Al Qods occupée. Le comité qui comprend aussi la présidence du sommet arabe, le pays arabe membre du Conseil de sécurité et le secrétaire général de la Ligue arabe, soumettra un rapport sur ses activités au conseil de la Ligue lors d'une session extraordinaire qui sera tenue à cet effet.

​Les ministres des A.E saluent le rôle du Comité Al-Qods

Les ministres arabes des Affaires étrangères ont salué, mardi, le rôle que joue le Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI, dans la protection de la ville sainte. Une résolution, rendue publique au terme d'une réunion d'urgence du Conseil de la Ligue des Etats arabes au niveau des ministres des AE, a salué le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte et en soutien à la résistance du peuple palestinien, mettant en avant l'importance des efforts déployés par l'Agence Bayt Mal Al Qods Acharif à cet effet. En vertu de cette résolution, le secrétariat général de la Ligue des Etats arabes a été chargé de coordonner l'action avec l'Organisation de la coopération islamique pour protéger la ville d'Al-Qods contre les agressions et politiques systématiques d'Israël.

Libé
Jeudi 13 Mai 2021

Lu 633 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS