Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc réitère sa position en faveur de la cause palestinienne

La solution de deux Etats mise en avant par la délégation parlementaire marocaine à la 14ème session de l’APM




Le Maroc a réitéré, jeudi, à Athènes sa position constante en faveur de la cause palestinienne qui va dans le sens de la solution de deux Etats indépendants et viables.
S'exprimant à l’ouverture de la 14ème session de l’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM), le conseiller Lhou Lmarbouh, qui préside la délégation marocaine à cet événement, a souligné que le Maroc défend la solution de deux Etats conformément aux résolutions des Nations unies et de la communauté internationale. Le Maroc appelle les parties du conflit au Moyen-Orient au retour à la table des négociations sur la base des décisions du Conseil de sécurité de l’ONU, a affirmé Lhou Lmarbouh, également président honoraire de l’APM et membre du bureau de cette institution. Selon lui, la position de l’APM peut contribuer positivement à poursuivre le dialogue entre Palestiniens et Israéliens.
La délégation parlementaire marocaine participant à la 14ème session de l’APM, comprend des membres de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers. Cette session de deux jours devait débattre de plusieurs questions portant essentiellement sur la situation dans la région méditerranéenne.
Les points inscrits à l’ordre du jour ont trait notamment à la coopération politique, économique, sociale, environnementale et en matière de sécurité, au dialogue des civilisations et à la promotion des droits de l’Homme.
Le programme de cette session prévoit également la présentation de plusieurs rapports sur les développements politiques et sécuritaires dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MENA) et la lutte contre le terrorisme dans la région euro-méditerranéenne.
Le rapport sur les développements politiques et sécuritaires dans la région MENA revêt une grande importance en ce sens que sa présentation intervient dans un contexte régional particulièrement sensible marqué notamment par le problème au Proche-Orient, la crise syrienne et les derniers développements de la situation en Libye.
En plus des délégations des Parlements des pays méditerranéens, les représentants d’organisations internationales et d'autres partenaires participent à cette session.

Samedi 22 Février 2020

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif