Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et le Nigeria réitèrent leur volonté de renforcer leur partenariat



Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, lundi par visioconférence, avec le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération de la République du Niger, Hassoumi Massoudou. Les deux ministres se sont réjouis des relations solides de partenariat et de coopération entre les deux pays frères, grâce à la Haute sollicitude de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du président Mohamed Bazoum, et à leur volonté de continuer à développer ces relations et à les hisser à des niveaux supérieurs, indique un communiqué du ministère. A cet égard, les deux parties ont rappelé la nouvelle dynamique insufflée aux relations entre les deux pays, suite aux visites officielles de Sa Majesté le Roi au Niger en 2004 et 2005. Nasser Bourita et Hassoumi Massoudou se sont félicités des résultats des élections présidentielles tenues au Niger, le 11 avril 2021, qui se sont déroulées dans le calme et la transparence et qui ont connu la victoire du président Mohamed Bazoum. Le ministre nigérien a loué la solidarité multiforme qui existe entre les deux pays, tel que prôné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le président Mohamed Bazoum. Nasser Bourita et Hassoumi Massoudou se sont engagés à coordonner leurs actions au niveau des instances régionales et internationales afin de promouvoir la paix, la sécurité et le développement économique du continent africain et à soutenir mutuellement les candidatures marocaines et nigériennes au sein de ces mêmes instances. A ce titre, le ministre nigérien a affirmé le soutien du Niger à la candidature marocaine au poste de Commissaire à l’Union africaine à l’éducation, à la science, à la technologie et à l’innovation. Les deux parties ont, par ailleurs, convenu de promouvoir une coopération Sud-Sud ambitieuse, à travers un partenariat couvrant les domaines de la formation, de l’investissement, des énergies renouvelables, du tourisme, des affaires islamiques, de la protection civile, du transport aéroportuaire et de la justice. Les deux ministres ont souligné la nécessité de promouvoir l’échange d’expériences et d’encourager une politique économique plus volontariste mobilisant également le secteur privé. Les deux parties se sont accordées sur la tenue, à Rabat ou à Niamey, de la prochaine session de la Commission mixte de coopération maroco-nigérienne, une fois que la situation sanitaire mondiale le permettra, conclut le communiqué.

Nasser Bourita s'entretient avec la présidente de la BERD

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s'est entretenu, lundi par visioconférence, avec la présidente de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), Odile Renaud-Basso. Lors de cet entretien, Nasser Bourita a salué la nouvelle stratégie de la BERD qui se déploie dans des domaines stratégiques comme les transitions verte et numérique et qui converge parfaitement avec les priorités tracées pour le Royaume par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, indique un communiqué du ministère. Il s’est également félicité de la dynamique positive de coopération entre le Maroc et la BERD aussi bien au niveau bilatéral que trilatéral, soulignant que cette coopération s’est particulièrement renforcée lors de la pandémie de Covid-19 à la fois posant des défis et offrant des opportunités. Il a, en outre, affirmé l’engagement actif du Royaume dans le cadre de la nouvelle communication sur le voisinage, réitérant la détermination du Maroc à faire du voisinage du sud une success story. Le ministre a aussi souligné que le Maroc, en tant que plateforme vers l’Afrique, reste disposé à partager sa connaissance du continent, son expertise ainsi que son réseau pour mettre en œuvre une action commune sur le continent, marquant au passage l’intérêt du Maroc d’abriter le siège régional BERD-MENA. Pour sa part, Odile Renaud-Basso a tenu à affirmer que le Maroc était un partenaire clé de la BERD, avec lequel la coopération avait été particulièrement consolidée durant la période de la pandémie. La présidente de la BERD a également mis en avant les domaines prioritaires de l’action de la BERD au Maroc, à savoir le développement du secteur privé, l’accompagnement de la transformation des entreprises publiques, la lutte contre les inégalités sociales et territoriales avec le lancement par le Maroc de systèmes de protection sociale ainsi que la digitalisation de l’administration. Elle a tenu à féliciter le Maroc pour son rôle constructif sur le plan régional, ainsi que pour son engagement dans une transition verte, notamment à travers le développement des énergies renouvelables ainsi que ses actions durant la présidence de la COP-22.

Libé
Mercredi 26 Mai 2021

Lu 410 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS