Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et l’IFTC se donnent la main

Signature d'un mémorandum d'entente par Rkia Derham et le président exécutif de la Société islamique internationale de financement du commerce




La secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham, et le président exécutif de la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC), Hani Salem Sonbol, ont signé, jeudi à Skhirat, un mémorandum d'entente concernant la coopération en matière de développement du commerce et de renforcement des capacités commerciales aux niveaux arabe et africain.
Cet accord signé en marge de la première réunion du conseil de gouvernance du «Programme des passerelles commerciales arabo-africaines», lancé par l'ITFC, membre du groupe de la Banque islamique de développement (BID), vise à concevoir, financer et mettre en œuvre des programmes d'assistance technique, de renforcement des capacités et de développement du commerce international en vue d'accroître les échanges commerciaux et promouvoir les opportunités d'investissement entre les régions arabe et africaine.
L'accord vise également à mettre en place des structures capables de contribuer au renforcement des capacités humaines et institutionnelles du Royaume du Maroc.
A cette occasion, Rkia Derham a indiqué que cet accord a pour objectif de mettre en place un cadre général pour promouvoir la coopération et la coordination bilatérales et régionales, ajoutant que le Maroc soutient le Programme des passerelles commerciales arabo-africaines depuis son lancement en 2017 et continuera à oeuvrer pour consolider les partenariats économiques entre les pays arabes et africains.
La signature de ce mémorandum, qui vient renforcer ces partenariats, est en phase avec la stratégie du Royaume visant à accroître les flux commerciaux entre les pays arabes et africains, a-t-elle ajouté.
Outre le programme des passerelles commerciales arabo-africaines, la coopération entre le Maroc et l'ITFC englobera d'autres projets qui visent à renforcer le partenariat avec le Royaume dans le domaine du commerce, a affirmé pour sa part Hani Salem Sonbol, saluant dans ce cadre l'action du Maroc en faveur des programmes et d'initiatives du développement du continent africain.
D'une durée de trois ans, le Programme des passerelles commerciales arabo-africaines, lancé par la Société internationale islamique pour le financement du commerce, s'inscrit dans le cadre des objectifs de l'Organisation de la coopération islamique. Il vise à promouvoir le commerce transrégional entre les pays arabes et l'Afrique subsaharienne, favoriser la création de nouveaux partenariats commerciaux, renforcer les relations existantes et augmenter les flux commerciaux.
A signaler, par ailleurs, que la secrétaire d’Etat a indiqué lors de la première réunion de l'organe de gouvernance de l'AATB, lancé en février 2017 par la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC), que le programme des ponts du commerce arabo-africains (Arab-Africa Trade Bridges-AATB) est censé jouer un rôle important dans l'augmentation du volume des échanges commerciaux et la création des opportunités d'investissement entre les pays arabes et africains.
Ce rôle doit être assumé à travers la programmation de projets de partenariat réalistes et prometteurs, la présentation de solutions de financement adéquates au profit du secteur privé et la mise en place de programmes de renforcement des capacités dans ces domaines.
Les sujets programmés pour cette réunion présenteront un diagnostic minutieux des différents besoins liés au renforcement du commerce, de l'investissement et des compétences entre les pays arabes et africains de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), a-t-elle précisé.
Les deux régions, arabe et africaine, disposent d'un potentiel qui peut favoriser le commerce et l'investissement, malgré les défis et les difficultés qui empêchent leur exploitation de manière optimale, a-t-elle estimé.
Le Maroc ne ménage aucun effort pour soutenir l'ensemble des mesures et activités ayant pour objectif de renforcer la coopération entre les deux régions, a ajouté la secrétaire d’Etat, soulignant que cette préoccupation prouve que le Maroc est convaincu de la profondeur des liens fraternels et historiques distingués qui le lient aux pays des deux régions.
A l'échelle arabe, elle a jugé extrêmement positif le bilan général de la contribution du Maroc dans la réussite des multiples initiatives visant le soutien du processus de complémentarité économique, notant que cette détermination se manifeste essentiellement au niveau de la participation effective du Royaume aux efforts de mise en place de la grande zone arabe de libre-échange, afin de transiter vers une forme d'intégration plus avancée, dans le cadre de l'union douanière arabe.
A l'échelle africaine, le Maroc a continué à soutenir les différentes mesures ayant pour objectif de réaliser l'intégration économique et commerciale en Afrique, avec à leur tête la zone de libre-échange continentale (ZLEC).
Cette réunion sera consacrée au suivi des aspects exécutifs de l'AATB, à la discussion des meilleurs moyens pour mener à bien les projets de coopération qui en font partie, à l'évaluation des projets exécutés et à la coordination des rôles des différentes parties de cette initiative.
L'événement, qui s'étale sur deux jours (1er et 2 novembre), a connu la participation d'acteurs de haut niveau provenant de pays arabes et africains, ainsi que des institutions membres de l'AATB, notamment la Banque arabe pour le développement économique en Afrique et la Banque islamique de développement.
Le programme des ponts du commerce arabo-africains, qui va s'étendre sur trois années et qui s'inscrit dans le cadre des objectifs de l'OCI, vise à promouvoir le commerce régional et à améliorer le commerce transrégional entre les pays arabes et l'Afrique subsaharienne, en profitant notamment de nouveaux partenariats, en renforçant les relations existantes et en augmentant les flux commerciaux.

Samedi 3 Novembre 2018

Lu 618 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés