Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc et l'Espagne condamnent fermement les actes de vandalisme et de violence ayant visé notre consulat à Valence



Le Royaume du Maroc, par la voix de son ambassadeur en Espagne, Karima Benyaich, a condamné «avec la plus grande fermeté» les actes de vandalisme et de violence ayant visé son consulat à Valence. «Nous avons suivi les agissements criminels et irresponsables que le Polisario a commandités à travers une poignée de malfaiteurs qui a accroché ce que je qualifierai tout bonnement de torchon au niveau de l'enceinte du consulat général du Royaume du Maroc à Valence à la place du drapeau national», a-t-elle déclaré dimanche à la presse. «Suite à cet agissement lâche et abject, le consul général du Royaume du Maroc à Valence a immédiatement procédé à la restitution du drapeau national», a-t-elle précisé. «En tant qu’ambassadeur de Sa Majesté le Roi en Espagne, je tiens à exprimer notre indignation, condamnant avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de violence, qui, à l’instar de ce qui s’est passé à El Guerguarat, confirme le caractère mafieux et hors la loi de ses commanditaires». Karima Benyaich a tenu à rappeler que «ces actes délibérés et absolument inacceptables, font suite aux divers appels de provocation lancés cette semaine par les pseudo-représentants du Polisario, appelant ses sympathisants à manifester devant toutes les représentations marocaines se trouvant en Europe». Dans le même temps, a-t-elle ajouté, le Maroc "prend acte de la condamnation des autorités espagnoles qui ont considéré ces agissements comme illégaux et nonconformes au droit international et de l’engagement du gouvernement espagnol de ne plus permettre ces agissements qui ne font que confirmer le caractère criminel de ces milices». Le Maroc «prend également acte des mesures qui seront prises par les autorités espagnoles afin d’assurer le respect de l’intégrité et de l’inviolabilité de nos missions diplomatiques et consulaires en Espagne», a noté Karima Benyaich. La diplomate marocaine a tenu à souligner que «cette énième provocation ne fait que traduire les méthodes mafieuses du Polisario, sortant du cadre de la loi, de par leur caractère éminemment violent». Cette provocation, a-t-elle souligné, «exprime, une nouvelle fois, la fuite en avant du Polisario dans le contexte actuel et rappelle la nature même de cette organisation séparatiste criminelle et hors la loi qui ne cesse d’appeler ses sympathisants à commettre des actes de violence et de vandalisme où qu’il soit». Karima Benyaich a également tenu à souligner que «nous, l’ensemble des fonctionnaires de l’ambassade du Royaume et des 12 consulats généraux, réitérons notre attachement indéfectible et notre fidélité sans faille aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi, ainsi que notre mobilisation permanente pour la défense de la souveraineté de la patrie et de notre intégrité territoriale». Le gouvernement espagnol a, lui aussi, «condamné catégoriquement» les actes de vandalisme commis, dimanche, par des forcenés du Polisario devant le consulat général du Maroc à Valence. «L'Espagne condamne catégoriquement les actes commis dimanche par certains participants à un rassemblement (…) devant le consulat général du Maroc à Valence», indique le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération dans un communiqué. Ces forcenés ont accédé au bâtiment du consulat pour tenter d'y placer l'étendard de la soi-disant RASD, "portant ainsi atteinte à l'inviolabilité, l'intégrité et la dignité du siège consulaire», souligne le ministère espagnol. «Aucune manifestation s'exerçant dans le cadre du droit de réunion ne peut dégénérer en actions illégales, à l’image de la tentative perpétrée ce dimanche, qui constitue une violation flagrante de la législation en vigueur», affirme la même source. «Le gouvernement cherche à avoir plus de clarifications sur les faits et continuera à prendre toutes les mesures appropriées pour assurer le respect de l'intégrité et de l'inviolabilité des missions diplomatiques accréditées dans notre pays», assure le ministère espagnol des Affaires étrangères. «L'Espagne condamne fermement toute action portant atteinte aux principes et aux valeurs des conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires de 1961 et 1963, dont elle est partie et ferme garante», ajoute le communiqué.

​Un acte illégal qui porte atteinte aux conventions de Vienne

 Le gouvernement autonome de Valence a condamné les actes commis, dimanche, par des forcenés du Polisario devant le consulat général du Maroc dans cette ville espagnole. «La Generalitat de Valence condamne les actes commis ce dimanche lors d'un rassemblement devant le consulat général du Maroc par certains individus qui ont accédé au bâtiment pour tenter de retirer le drapeau marocain, portant ainsi atteinte à l'inviolabilité, l'intégrité et la dignité du siège consulaire», souligne un communiqué du gouvernement régional. Le secrétaire régional pour l'UE et les relations extérieures du gouvernement de Valence, Joan Calabuig, a «regretté profondément» cet acte. "C'est un acte qui est contraire à la loi, qui porte atteinte aux conventions de Vienne et qui affecte directement l'inviolabilité et la dignité du siège consulaire", a déploré le responsable régional, cité par le communiqué. Joan Calabuig a contacté le consul général du Maroc à Valence, Abdelillah Idrissi, pour lui exprimer «sa solidarité et sa condamnation de ces actes inacceptables», conclut le communiqué. Contacté par la MAP, le consul général du Royaume à Valence a souligné que «l’attaque commise contre le siège consulaire du Royaume du Maroc est un acte lâche qui démontre le caractère violent de ses auteurs», notant que cet acte odieux reflète "le degré de barbarie" atteint par les milices du Polisario. Il a tenu, à cette occasion, à exprimer ses remerciements aux autorités espagnoles et valenciennes pour leur «solidarité et leur réponse ferme et rapide». «Aussitôt avisées, les autorités espagnoles se sont mobilisées pour protéger le siège du consulat et condamner cet acte irresponsable et inacceptable», a-t-il dit.

Libé
Lundi 16 Novembre 2020

Lu 396 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >


Flux RSS