Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Maroc élu membre du Comité consultatif des droits de l'Homme par acclamation





Le Maroc a été élu, mercredi, par acclamation, en la personne de la professeure Nadia Bernoussi, membre du Comité consultatif des droits de l’Homme, organe subsidiaire du Conseil des droits de l’Homme de l'ONU.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger indique que l’élection du Maroc constitue une reconnaissance des efforts continus déployés par le Royaume, conformément à la Haute Vision clairvoyante et avant-gardiste de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme. Elle reflète également la crédibilité et la confiance dont jouit le Maroc auprès des instances onusiennes des droits de l’Homme

Selon la même source, cette élection, qui intervient à quelques semaines de la brillante élection de Mohammed Amarti, au Comité des droits économiques, sociaux et culturels et celle de Mahjoub El Haiba, au Comité des droits de l’Homme des Nations unies, est le fruit d’une intense campagne diplomatique menée par le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, dans le cadre du renforcement de la présence de l’expertise marocaine au sein des organisations internationales et régionales conformément aux Hautes orientations de Sa Majesté le Roi.

Nadia Bernoussi est professeure de droit constitutionnel et membre de la Commission européenne pour la démocratie par le droit (Commission de Venise). Elle succède ainsi à Mohamed Bennani qui a siégé au sein du Comité consultatif des droits de l’Homme depuis sa création en 2008, précise le communiqué.

Le Comité consultatif, organe subsidiaire du Conseil des droits de l’Homme composé de 18 experts élus au scrutin secret par le Conseil pour un mandat de 3 ans, renouvelable une seule fois, sur une liste de candidats répondant à certains critères, à savoir : la compétence dans le domaine des droits de l’Homme ou domaines connexes, la haute moralité, l’indépendance et l’impartialité. 

Libé
Jeudi 8 Octobre 2020

Lu 445 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Mai 2021 - 12:50 L'Europe poursuit son déconfinement