Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Liverpool de Salah détruit City

Le Barça en réussite face à la Roma




Le Liverpool de Salah détruit City
Liverpool et Barcelone ont accompli mercredi un grand pas vers les demi-finales de la Ligue des champions en faisant vivre une soirée de cauchemar respectivement à Manchester City (3-0) et à l'AS Rome (4-1), qui repartent chacune avec trois buts de débours à l'issue de ces quarts de finale aller.
Les affrontements entre les Reds et City cette saison sont la promesse d'une avalanche de buts et cette nouvelle confrontation entre les deux équipes en a été la confirmation.
Les joueurs de Jurgen Klopp ont fait vivre un début de rencontre cauchemardesque à Manchester City, marquant un but toutes les dix minutes par Salah (12e), Oxlade-Chamberlain (21e) et Mané (3-0, 31e), qui faisaient voler en éclats toutes les certitudes des joueurs de Pep Guardiola en une demi-heure.
Liverpool a ensuite géré une avance dont il n'espérait probablement même pas rêver avant la rencontre. Les Reds étaient déjà la seule équipe à avoir battu Manchester City cette saison en championnat (4-3).
La seule fausse note pour Liverpool est la sortie de Salah sur blessure en début de seconde période.
Mais attention, même si Liverpool est en position idéale, les joueurs de Pep Guardiola peuvent également rapidement mettre le feu au tableau d'affichage et ils avaient corrigé les Reds 5-0 chez eux plus tôt cette saison.
Le Barça de son côté y est allé plus progressivement et a bénéficié d'un maximum de réussite.
Il faut dire que pressées par les attaquants catalans, les défenses adverses sont souvent fébriles et commettent des erreurs inhabituelles. Ainsi, même si la Roma avait bien résisté en début de rencontre, jouant crânement sa chance en contre, De Rossi (38e), sous la pression de Messi, puis Manolas (55e), sous celle d'Umtiti, marquaient contre leur camp.
Barcelone menait ainsi 2-0 sans avoir marqué... Piqué enfonçait le clou avant l'heure de jeu (3-0, 59e), mais Dzeko permettait à la Roma de conserver un semblant d'espoir en réduisant la marque (80e).
Mais c'était sans compter sur Suarez, auteur de son... premier but en Ligue des champions cette saison, qui redonnait trois buts d'avance aux Catalans (4-1, 87e), une nouvelle fois en route vers le dernier carré.

Déclarations des entraîneurs

Eusebio Di Francesco (entraîneur de l'AS Rome): "Le retour va être difficile parce que le Barça est une équipe solide, qui a un peu été aidée par l'arbitre. Notre attitude a été bonne en première période, nous avons marqué contre notre camp et nous nous sommes retrouvés menés 3-0 quasiment sans nous en rendre compte. Mais nous voulons continuer à rêver (d'une qualification). Le match retour favorise le Barça mais je veux que mon équipe fasse un bon match devant notre public. (Sur les possibles penalties) Je crois qu'il y avait penalty sur Dzeko et sur Pellegrini. Le Barça est très fort et nous avons été un peu naïfs, on ne peut pas dire que l'arbitre est responsable, mais il ne nous a pas favorisés. C'est sûrement un résultat injuste quand on voit ce qu'a montré l'équipe. Nous avons eu des occasions, ce résultat ne reflète pas ce qui s'est produit sur le terrain, mais j'apprécie notre courage, notre force, notre envie d'être là."

Ernesto Valverde (entraîneur du FC Barcelone): "C'était un match compliqué, difficile, l'adversaire faisait un bon pressing haut et cela nous a empêchés d'avoir de la continuité dans notre jeu. Parfois, nous nous sommes trop précipités en attaque au lieu de garder le contrôle. En seconde période, le match a été plus ouvert et nous avons réussi à marquer. C'est là que la Roma a poussé et c'est comme ça qu'est intervenu leur but. Ce n'est pas plus mal d'avoir réussi à marquer le quatrième. (Sur la qualification) Ah non, pas du tout, je ne me vois pas encore en demi-finale. L'adversaire a démontré avoir une excellente équipe et il nous reste un match à jouer là-bas. Rien n'est fait. Nous ne savons pas ce qui peut arriver au retour, peut-être qu'ils auront plus de précision et nous devons y être préparés. (Sur Umtiti) C'est l'un des meilleurs défenseurs centraux du monde, cela ne fait aucun doute pour moi."

Jürgen Klopp (entraîneur de Liverpool): "C'était vraiment bon. Cela a été deux périodes différentes. Très actif, engagé, quasi parfait dans la première. Nous avons marqué trois buts fantastiques. Dans la seconde, il aurait fallu jouer plus au football, j'espère que c'est clair. Mais le résultat est le plus important. C'est mieux que d'avoir trois buts de retard. Manchester City va vouloir riposter maintenant. On ne peut pas être dominateur contre City pendant 90 minutes. (...) Je ne fais pas de comparaison, cela ne m'intéresse pas d'être meilleur que Manchester City, ce qui m'intéresse c'est d'aller en demi-finale. Et ils ont encore leurs chances de passer. 3-0, c'est mieux que 1-0 ou 2-0, mais ce n'est pas décidé. Personne n'a dansé dans le vestiaire. C'est 180 minutes (un quart de finale). Il faut faire la fête quand la fête commence, pas quatre semaines avant. Nous avons battu la meilleure équipe du monde, c'est une belle performance. C'est rare, ils sont tellement bons."

Pep Guardiola (entraîneur de Manchester City): "On est arrivé avec une grosse personnalité, dès le début, mais ils ont marqué. On a continué à jouer, mais ils ont marqué encore deux buts de plus. C'est dur. (...) En seconde période, nous avons tout tenté. (...) Je n'ai pas beaucoup de regrets. Ils ont eu deux occasions et ont marqué deux buts. C'était dur, mais le reste du match, nous avons été très bons. (...) On avait besoin d'un but, on ne l'a pas marqué. (...) C'est dur mais nous y croyons. (...) Personne ne pense que nous allons passer, nous allons essayer de nous convaincre demain (que nous pouvons le faire). Je n'ai pas le sentiment que nous avons joué pour concéder ce résultat. (...) Nous devons rester nous mêmes. C'est ce que je dis à mes joueurs. Je changerai peut-être d'avis demain en regardant à nouveau le match, mais je n'ai pas le sentiment que le match était un désastre. On va voir comment ça se passe dans six jours, mais c'est sûr que ne pas avoir marqué est très important."

 

Klopp plutôt confiant pour Salah

L'attaquant vedette de Liverpool Mohamed Salah, sorti à la 52e minute de jeu contre Manchester City, se "sent bien" et devrait postuler pour le quart de finale retour, a annoncé son entraîneur Jürgen Klopp.
"Sur le moment, il est venu le long de la touche pour dire qu'il avait ressenti quelque chose. Cela a été suffisant pour moi pour demander au docteur si nous devions le sortir. Après le match, il (Salah) m'a dit: +Je me sens bien, ça va aller.+", a déclaré Klopp à l'issue du match.
"Mais nous devons attendre le vrai diagnostic", a-t-il tempéré.
Salah, actuel meilleur buteur de la Premier League avec 29 réalisations, est sorti à la 52e minute, se touchant l'aine.
Après un rapide examen des médecins, celui qui avait marqué son 38e but de la saison en première période, a été remplacé par Gini Wijnaldum.
A l'issue de la rencontre, l'Egyptien a rejoint sans boiter ses coéquipiers dans le rond central d'Anfield pour saluer les supporters de Liverpool.

 

Vendredi 6 Avril 2018

Lu 467 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés