Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Liberia continuera à soutenir la proposition marocaine d’ autonomie

Dee-Maxwell Saah Kemayah Sr., ministre libérien des Affaires étrangères


Le Liberia continuera à soutenir la proposition marocaine d’ autonomie
Le Liberia demeure engagé à continuer soutenir la proposition d’autonomie présentée par le Maroc pour ses provinces du Sud ainsi que l’intégrité territoriale du Royaume, a souligné, jeudi à Rabat, le ministre libérien des Affaires étrangères, Dee-Maxwell Saah Kemayah Sr. "Nous avons réaffirmé notre engagement à continuer de soutenir les droits légitimes du Maroc en ce qui concerne le Sahara marocain", a indiqué le ministre libérien dans une déclaration à la presse à l'issue d'entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

"Nous continuerons à nous prononcer en faveur du rôle joué par l'ONU en tant que cadre exclusif et consensuel pour parvenir à une solution durable à ce différend régional," a-t-il ajouté, notant que son pays soutient pleinement la décision 693 adoptée par le Sommet de l'Union africaine (UA) à Nouakchott en 2018 au sujet de la question du Sahara. Le ministre libérien a également salué "le rôle constructif" du Royaume dans la recherche d'une solution durable à la situation actuelle en Libye en accueillant de nouveaux rounds du dialogue libyen à Bouznika et à Tanger. "Nous soutenons tous les efforts visant à créer un environnement pacifique en Libye qui permettra aux Libyens de vivre dans le cadre d'institutions unifiées", a-t-il indiqué. S’agissant des relations entre Rabat et Monrovia, le chef de la diplomatie du Liberia a affirmé que les relations entre les deux pays ont évolué de manière dynamique et constructive.

"Nous sommes intéressés non seulement à maintenir cette dynamique, mais aussi à élargir la coopération mutuellement bénéfique dans les domaines de l'agriculture, des mines, de l'énergie, du tourisme, de l'éducation et de la formation professionnelle ainsi que dans tous les domaines d'intérêt mutuel," a ajouté le ministre. Les entretiens avec Nasser Bourita ont porté sur les aspects des relations bilatérales et ont permis d’échanger sur des questions régionales et internationales, at-il dit. "Nous avons aussi discuté de la mise en œuvre des accords conclus lors de la deuxième session de la Commission mixte de coopération tenue en 2019," a poursuivi le ministre, notant que les services concernés travaillent à la tenue de la troisième réunion de la Commission dans les mois à venir. "Nous avons confirmé la nécessité de promouvoir nos relations économiques et d'élargir nos échanges commerciaux.

A cette fin, nous avons convenu de stimuler les contacts entre les agences économiques et d'encourager les communautés d'affaires et les investisseurs des deux pays à explorer pleinement les possibilités offertes par nos marchés en croissance," a-t-il expliqué. "Dans ce contexte, nous considérons l'ouverture, en 2020, du Consulat général du Liberia à Dakhla comme une étape importante vers le renforcement de nos relations économiques avec le Royaume", a indiqué le ministre. "Cela permettra également au Liberia de saisir les opportunités futures offertes par la position unique du Maroc en tant que plaque tournante régionale entre l'Afrique, l'Europe et le Moyen-Orient," a-t-il ajouté. Le ministre libérien s’est également félicité de la disponibilité du Maroc à soutenir 'Liberia Vision 2030', un plan qui vise à promouvoir le développement socioéconomique soutenu du pays. Une attention considérable a été consacrée au gazoduc Nigeria-Maroc, qui reliera le gaz nigérian à tous les pays côtiers d'Afrique de l'Ouest, jusqu'au rivage méditerranéen, a affirmé le ministre. "Nous avons examiné les progrès du projet et exprimé notre satisfaction du début des activités de construction. Nous sommes convaincus que ce projet énergétique à grande échelle va énormément dynamiser l'intégration économique de la région et profiter à tous les pays concernés en libérant leur potentiel industriel et en réduisant leur déficit énergétique," at-il dit.

"Naturellement, le Maroc peut compter sur la coopération et le soutien du Liberia pour atteindre les objectifs escomptés et accélérer la mise en œuvre de cette initiative," a assuré le ministre. Le chef de la diplomatie libérienne s’est félicité de l'échange soutenu des contacts et des visites entre les deux pays. "Nous avons réaffirmé notre intention mutuelle de poursuivre une interaction et une coordination étroites de nos positions au sein de l'ONU, de l'Union africaine et dans d'autres instances internationales," a affirmé le ministre, ajoutant que les deux pays apportent un soutien mutuel aux candidatures déposées par les deux nations au niveau des mécanismes de coopération régionale et internationale. "Nous nous félicitons de la décision du Royaume du Maroc de soumettre sa candidature en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2028-2029 et nous allons évidemment soutenir cette candidature," at-il indiqué à cet égard.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, a indiqué que le Maroc apprécie la position "claire et constante" du Liberia concernant la question du Sahara marocain. Le Liberia, qui a retiré sa reconnaissance de la pseudo-RASD en 1999, a depuis lors, exprimé un soutien ferme à l’intégrité territoriale du Maroc et à sa souveraineté nationale, a-t-il souligné en rappelant que le Liberia a été parmi les premiers pays à ouvrir un consulat à Dakhla et à exprimer de manière constante son soutien à la marocanité du Sahara.

Signature d' une feuille de route et d' un accord de coopération

Le Maroc et le Liberia ont signé, jeudi à Rabat, une feuille de route de coopération pour la période 2021-2023 et un accord de coopération sur l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures. Ces accords ont été signés par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue libérien, Dee-Maxwell Saah Kemayah Sr.

La feuille de route définit le cadre de coopération multisectorielle entre les deux pays amis et marque leur ambition de renforcer leurs relations bilatérales, en se basant sur le respect mutuel et en développant un partenariat solide et une solidarité agissante.

Quant à l'accord, il vise à établir le cadre général de la coopération entre le Maroc et le Liberia dans le domaine des hydrocarbures. Il régit, en outre, les activités d'exploration et d'exploitation communes sur le territoire des deux pays ainsi que l'échange d'expériences et le renforcement des capacités dans ce domaine.

Libé
Vendredi 25 Juin 2021

Lu 323 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS