LibéSPort




Zoom







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Cameroun, un adversaire à ne pas sous-estimer

Vendredi 12 Janvier 2024

Le Cameroun, un adversaire à ne pas sous-estimer
Même souffrant de certains problèmes techniques et de quelques lacunes en équipe, le Cameroun reste un adversaire imprévisible à ne pas sous-estimer lors de la 34ème édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2023), en Côte d'Ivoire.

Sombrant jusqu'au cou à cause de résultats moyens, de stars absentes et de querelles politiques autour du président de la Fédération, les Lions indomptables peuvent sortir de ce pétrin haut la main et montrer leur esprit et leur jeu tellement compétitifs, même face aux nations les plus fortes de la CAN-2023. Tel est le cas du Sénégal, tenant du titre, qui va relever un duel de choc face au Cameroun, cinq fois vainqueurs de la CAN, dans le cadre d'un groupe C composé également de la Guinée et de la Gambie.

Si les Lions de la Teranga peuvent se vanter d'une première CAN à Yaoundé en 2022, ils doivent en effet défendre savamment leur couronne devant le Cameroun qui compte parmi ses rangs cette année le Nantais Jean-Charles Castelletto, Karl Toko-Ekambi, André-Frank Zambo-Anguissa, Darlin Yongwa, le Rennais Christopher Wooh, titulaire, ou encore le buteur toulousain Franck Magri.

D'autres joueurs seront aussi de la partie comme George-Kevin Nkoudou, Clinton Njié et Vincent Aboubakar, héros de la finale 2017, dernier sacre en date du Cameroun. Le Cameroun est privé cette année de son attaquant le plus efficace, Bryan Mbeumo, blessé, alors que le sélectionneur Rigobert Song n'a pas appelé l'attaquant du Bayern Munich, Eric Maxim Choupo-Moting.

Ces absences pourraient constituer un handicap pour la réalisation d'une sixième victoire continentale. Les quintuples champions d'Afrique (1984, 1988, 2000, 2002 et 2017) ont perdu en expérience, en force et en puissance offensive, certes, mais ils gagnent en état d'esprit.

Ainsi, ils devront se réinventer et miser sur leur esprit combatif légen- daire reconnu de tout le monde. C'est ce qui incombe aussi à Song. Il faut trouver la bonne formule, reconstruire l'équipe à tous les niveaux et donner espoir à un Cameroun dont les joueurs sont sans conteste des compétiteurs et une superpuissance du foot africain.

Song est également sous la pression de répondre de la meilleure façon possible aux aspirations des supporters camerounais, exigeant de récupérer le trophée soulevé sous leurs yeux et sur leurs terres par les Lions de la Teranga lors de la Coupe d'Afrique des nations 2022.

Libé

Lu 105 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe











Inscription à la newsletter