Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Cameroun n’a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1




Le Cameroun n’a pas encore donné son accord pour la tenue des rencontresdu dernier carré de la Ligue des champions, édition 2020. L’information relayée par le portail africatopsports.com indique que « la CAF attend la confirmation du Cameroun pays hôte de la finale sur sa disponibilité à accueillir les matchs des demi-finales pour aviser ».
Si pour la finale, c’est chose acquise, avec un ultime acte qui aura pour cadre le stade flambant neuf de Douala construit en perspective du CHAN 2020 et de la CAN 2021. Pour les demi-finales, l’heure est à l’expectative pour ne pas dire à la tergiversation.
Il faut dire que cette situation ne concerne pas seulement le lieu mais aussi la date, puisque la CAF lors de son dernier Comité exécutif s’était contentée d’annoncer que les demi-finales auront lieu en septembre prochain, sans préciser le jour. D’après certaines sources, ce tour qui se jouera en matchs uniques, WAC-Al Ahly et Raja-Zamalek, ne sera disputé qu’après le 13 septembre, c’est-à-dire après la fin du championnat du Maroc de football.
Quant aux Egyptiens, ils veulent aussi leur petite faveur en proposant de faire jouer ces demi-finales du côté d’Abu Dhabi, ce qui ne tente aucunement ni la partie marocaine, ni certains dirigeants de l’instance continentale.
Bref, c’est aux autorités camerounaises que revient la décision finale, mais il faudrait trancher au plus vite afin de permettre aux quatre protagonistes de préparer la logistique de cette virée dont le point d’arrivée pourrait être Douala ou une autre ville.
A noter que la CAF vient de communiquer qu'en cas d'égalité à l'issue du temps réglementaire, les clubs recouront aux prolongations et si le match nul reste de mise, il y aura les tirs au but pour partager les deux équipes.
L'autre nouveauté concernant ces demi-finales de la C1 est l'opération des changements. Il sera permis aux clubs de procéder à cinq  substitutions de joueurs.
Si la Ligue des champions continue de poser des tracasseries, il n’en est aucunement le cas pour la Coupe de la Confédération qui, à l’instar de la C1, se déroulera elle aussi sous la forme d’un match unique. Bien entendu, c’est le Complexe Moulay Abdellah de Rabat qui abritera le tour des demi-finales avec deux belles affiches dont une cent pour cent marocaine entre le Hassania d’Agadir et la Renaissance sportive de Berkane, alors que l’autre aura pour acteurs les Egyptiens de Pyramids et les Guinéens de Horoya Conakry.
Il y a lieu de rappeler en dernier lieu que la finale de la C2 se jouera aussi à Rabat. Pour ce qui est de la date, aucune précision de la CAF à ce propos n’a été donnée mais ça sera un jour de septembre ou au plus tard début octobre.

DHJ-Raja : Verdict la semaine prochaine

La commission de discipline et de fair-play devrait rendre son verdict concernant le fameux match de championnat DHJ-Raja au courant de la semaine prochaine.
Un verdict tant attendu mais qui devra tomber afin de permettre à la Botola de reprendre ses droits. Un concours qui débutera par la tenue de l’ensemble des matches en retard le 24 courant, alors que l’entame du cours normal du championnat est prévue pour le 12 août prochain.
 
 


Mohamed Bouarab
Samedi 11 Juillet 2020

Lu 994 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif