Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Burundi et Djibouti ouvrent des consulats dans nos provinces sahariennes




La République du Burundi a inauguré vendredi un consulat général à Laâyoune, la sixième représentation diplomatique ouverte dans la capitale du Sahara marocain en moins de trois mois.
La cérémonie d'ouverture de ce consulat a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue burundais Ezechiel Nibigira.
Lors d’un point de presse en l’occasion, ce dernier a déclaré que l’ouverture de cette représentation consulaire à Laâyoune témoigne de l'«attachement» et de la «fidélité» de son pays aux principes de la fraternité africaine et de la légalité internationale.
L’inauguration de cette représentation diplomatique «est une expression du renforcement de notre coopération qui attache une grande importance au bon voisinage, au respect de la souveraineté nationale et à la non immixtion dans les affaires intérieures des Etats», a-t-il souligné.
Le chef de la diplomatie burundaise a affirmé que les relations entre les deux pays «atteignent l’âge de raison» avec l’inauguration «en ce jour mémorable» d’un consulat général à Laâyoune, après l’ouverture d’une ambassade burundaise résidente à Rabat en 2015.
Il s’agit là, a-t-il insisté, d'«un signe éloquent de l’ancrage des liens d’amitié entre nos gouvernements et des relations humaines de nos deux peuples», réitérant l’engagement du Burundi à «rester aux côtés du Maroc».
A cet égard, Ezechiel Nibigira s’est félicité des «relations d’amitié, de fraternité et de solidarité exemplaire» existant entre son pays et le Royaume, reflétant ainsi la qualité des «liens privilégiés et de fraternité» qu’entretiennent les deux pays sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI et du président de la République du Burundi Pierre Nkurunziza.
Pour passer à la vitesse supérieure dans le renforcement des relations bilatérales, le ministre burundais a jugé important de tenir dans un proche avenir la première réunion de la Commission mixte bilatérale, afin de convenir des projets et programmes sectoriels conformément aux dispositions de l’accord-cadre de coopération signé entre les deux parties en 2010 à Rabat.
Ezechiel Nibigiraa a en outre remercié le Maroc pour l’appui «multiforme» qu’il apporte à son pays et «qu’il ne cesse de renouveler, que ce soit dans les forums  internationaux ou dans le contexte de l’Union africaine», saluant également l’octroi par le Royaume de bourses d’études aux étudiants burundais qui leur permettent d’avoir une formation «de qualité» et d’être «concurrentiels» sur le marché du travail.
Il s’agit de la sixième représentation diplomatique ouverte dans la capitale du Sahara marocain en moins de trois mois, après celles de l'Union des Comores en décembre, du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République centrafricaine en janvier et de la Côte d’Ivoire en février.
Depuis la fin de l'an dernier, Laâyoune a connu une forte dynamique diplomatique avec l’inauguration des représentations consulaires de l'Union des Comores en décembre, du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République centrafricaine en janvier, ainsi que celle de la Côte d’Ivoire en février.

Pour sa part, la République de Djibouti a ouvert, vendredi, un consulat général à Dakhla.
La cérémonie d'inauguration de ce consulat a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et l'ambassadeur de la République de Djibouti au Maroc, Ibrahim Bileh Doualeh.
Lors du point de presse organisé en l’occasion, le chef de la diplomatie marocaine a précisé que ce consulat qui est  la première représentation diplomatique d'un pays membre de la Ligue des Etats arabes, vient couronner le développement des relations entre le Royaume et Djibouti.
Les deux pays ont pu développer des relations privilégiées et séculaires, sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI et du président de la République de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, a souligné Nasser Bourita. Ce développement des relations bilatérales s'est concrétisé à travers l'ouverture de l'ambassade de Djibouti à Rabat en 2013 et le renforcement du cadre juridique bilatéral, qui comprend aujourd'hui une dizaine d'accords, ainsi que l'ouverture d'une annexe diplomatique du Royaume du Maroc à Djibouti au cours de l'année écoulée et qui se transformera bientôt en ambassade pour le Maroc, a noté le ministre.
Dans ce contexte, il a souligné que les relations entre le Maroc et Djibouti se caractérisent par la solidarité et la coopération dans tous les domaines, notamment le domaine technique, soulignant que Djibouti a toujours été aux côtés du Maroc pour soutenir et défendre ses questions, que ce soit au sein de l'Union africaine (UA) ou des Nations unies.
Il a également ajouté que Djibouti, qui préside actuellement le Conseil de paix et de sécurité de l'UA, a oeuvré en coordination permanente avec le Maroc, notamment dans le dossier de la question nationale, afin qu'il ne soit pas utilisé ou exploité par certaines parties au sein de l'UA.
En outre, Nasser Bourita a fait savoir que 100 bourses sont accordées aux étudiants djiboutiens, soulignant que ces bourses concernent la formation et l'étude dans les provinces du Sud, à Dakhla en particulier, via les instituts de formation.
Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger avait annoncé en décembre dernier que les villes de Laâyoune et de Dakhla compteront au total une dizaine de représentations diplomatiques d'ici la fin de l'année en cours.
Il s'agit de la troisième représentation consulaire inaugurée à Dakhla, après le consulat général de Gambie, ouvert le 7 janvier dernier, et le consulat général de la Guinée, qui a commencé à offrir ses services le 17 du même mois.

Lundi 2 Mars 2020

Lu 909 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Recrudescence des violences durant le confinement

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Baisse du taux de reproduction du coronavirus