Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Barça réussit sa remontada contre Séville

Paris prévenu


Le FC Barcelone n'est pas mort ! Deux jours après la perquisition et les arrestations qui ont secoué le club, les Catalans ont réussi leur "remontada" face à Séville mercredi (3- 0 après prolongation) pour se hisser en finale de la Coupe d'Espagne et envoyer un signal au Paris SG. Après avoir perdu 2-0 à l'aller, le Barça a pris les devants avec une jolie frappe en pleine lucarne d'Ousmane Dembélé (12e), puis a arraché la prolongation grâce à une tête de dernière minute de Gerard Piqué (90e+3) sur un centre d'Antoine Griezmann. Il a ensuite validé son ticket pour la finale grâce à un but de Martin Braithwaite en prolongation (95e), alors que les Sévillans évoluaient à dix depuis l'expulsion de Fernando (90e+2). Deux autres cartons rouges adressés au banc sévillan, en prolongation aussi, sont venus éteindre les derniers espoirs de qualification andalous (102e, 103e). Le Barça défiera en finale Levante ou l'Athletic Bilbao, qui devaient s'affronter hier. Ce réveil catalan, complètement inattendu après les récentes désillusions sportives et le scandale judiciaire qui a secoué le club lundi, a dû alerter le Paris Saint-Germain. Vainqueurs 4-1 au Camp Nou en 8e de finale aller de Ligue des champions, les Parisiens devront aborder le match retour avec sérieux, mercredi prochain au Parc des Princes, face à ce Barça surprenant et plein de ressources. Après avoir arraché leur qualification sur le fil contre Grenade au tour précédent (5-3 a.p.), et contre Cornella (D3, 2-0 a.p.) auparavant, les Catalans ont refait le coup mercredi, poussant encore le match en prolongation pour sceller leur qualification.

Pour la première fois depuis longtemps, le Barça a joué en équipe: les sorties du pressing sévillan ont été étonnamment fluides et sereines, et le lien avec les éléments offensifs a été facilement trouvé. Et ce, notamment, grâce aux appels tranchants et verticaux du champion du monde français Dembélé, préféré à Griezmann pour accompagner Leo Messi en attaque... mais qui a fini le match sur le banc, visiblement touché au mollet gauche et remplacé par Francisco Trincao (89e). Ce match a été plein de rebondissements et aurait pu basculer plusieurs fois. Sur une puissante reprise acrobatique en ciseau du pied gauche de Jordi Alba, qui s'est écrasée sur la barre transversale (67e), par exemple. Ou sur un arrêt décisif de Marc-André ter Stegen quand Lucas Ocampos a mal frappé un penalty (73e) après une faute d'Oscar Mingueza dans la surface. "On a dû faire un match complet, et en tant qu'entraîneur, je ne peux rien demander de plus à mes joueurs. On méritait de passer et de jouer la finale, pour avoir été la meilleure équipe sur les deux matches. Après, un 2-0, c'est plus facile à remonter, même si ce n'est pas facile non plus. Un 4-1, c'est autre chose...", a tempéré Ronald Koeman en conférence de presse d'après-match, l'esprit déjà tourné vers Paris. L'entraîneur néerlandais, qui avait décidé de rester sur son 3-5-2 efficace ces derniers matches, a remporté son bras de fer tactique face à Julen Lopetegui, avec un schéma encore prometteur... aux dépens de Griezmann, entré en cours de jeu à la 62e mais resté quasi-transparent, hormis la passe décisive à Piqué.

Le défenseur catalan a d'ailleurs donné des frissons à tout un club: revenu d'une lourde blessure au genou droit, Piqué a grimacé en se tenant cette même rotule en fin de match (107e). Et même s'il a tenu bon jusqu'au coup de sifflet final, cette alerte est à surveiller, à une semaine de l'affiche face au PSG. "Ce n'est pas la même blessure, c'est autre chose, mais je ne sais pas si c'est quelque chose de grave", a indiqué Koeman après le match. Sous les yeux des trois candidats à l'élection pour la présidence du club, situés côte à côte dans le Camp Nou vide et qui s'affronteront lors du scrutin de dimanche, le pesant début de semaine du Barça a donc débouché sur une apothéose. Une première "remontada" réussie, deux jours après l'arrestation de l'ex-président Josep Maria Bartomeu (libéré depuis) dans le cadre de l'affaire du "Barçagate"... Et un gros signal envoyé au Paris SG qui a certainement assisté, à distance, au réveil inattendu et brutal d'un Barça sous sédatif depuis un an.

Pochettino : Evolution favorable pour Neymar

L'évolution de la blessure de l'attaquant star du Paris SG Neymar, touché à un adducteur début février, est "favorable", a indiqué mercredi son entraîneur Mauricio Pochettino, à une semaine du 8e de finale retour de Ligue des champions contre le FC Barcelone. "La récupération est favorable. Nous sommes contents de l'évolution de tous les joueurs blessés", a déclaré le technicien argentin, après le succès de son équipe à Bordeaux (1-0). Aujourd'hui, "Ney" s'entraîne à part, mais son retour avec le groupe est proche. Il sera évalué "en fin de semaine", comme l'a annoncé le PSG mardi. Le Brésilien s'est blessé au long adducteur gauche lors du 32e de finale de Coupe de France à Caen (1-0), le 10 février. La période d'indisponibilité de quatre semaines communiquée au lendemain de sa blessure laisse entrevoir sa participation pour le choc contre le Barça. Dernier test avant Barcelone, le déplacement à Brest samedi en Coupe de France pourrait voir le retour d'autres cadres à l'infirmerie, comme Angel Di Maria (cuisse) et Marco Verratti (voûte plantaire). "Nous allons voirsi on pourra en récupérer certains pourBrest", a déclaré Pochettino.

Libé
Jeudi 4 Mars 2021

Lu 192 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:05 Patrick De Wilde, le globe-trotter

Dimanche 24 Octobre 2021 - 18:00 Le HUSA renoue avec la victoire

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020








Flux RSS