Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement du Registre national de l’état civil : Un système informatique central et intégré




Le ministère de l’Intérieur a procédé, dans le cadre de ses efforts constants pour l’amélioration des prestations fournies aux citoyens, au lancement du registre national de l'état civil, un système informatique, central et intégré destiné à la gestion du service de l’état civil.
Ce registre, indique mercredi le ministère dans un communiqué, s’appuie sur trois principales composantes, à savoir le portail de l’état civil (www.alhalalmadania.ma), le système informatique de l’état civil et le centre national de sauvegarde des données.
Le portail de l’état civil constitue un des moyens mis à la disposition des citoyens pour s’informer des différentes lois et procédures relatives à l’état civil, effectuer des demandes de documents administratifs et faire des déclarations préliminaires aux sujets des différents événements en relation avec leur état civil (naissance, mariage, divorce, décès), selon la même source.
Au sujet du système informatique de l’état civil, le ministère indique avoir œuvré à l’élaboration d’un système permettant aux fonctionnaires de l’état civil de saisir automatiquement toutes les données et procédures ayant trait à l’état civil, ainsi que de fournir des prestations aux citoyens, partenaires et administrations publiques.
Ce nouveau système informatique, ajoute-t-il, a pour objectif la modernisation et l’amélioration des services fournis par les bureaux de l’état civil, l’échange électronique des données entre ces bureaux ainsi qu’avec les services provinciaux et centraux, la mise à la disposition des différents départements de données précises et actualisées concernant l’état civil, l’envoi électronique des données et le suivi instantané du fonctionnement des bureaux de l’état civil.
En ce qui concerne le centre national de sauvegarde des données, il s’agit d’une plateforme qui sera créée et reliée aux bureaux de l’état civil via particulièrement un réseau informatique et ce, pour la sauvegarde des données, leur exploitation et leur mise à la disposition des différents départements concernés.
Suite aux résultats positifs enregistrés lors de la phase d’essai au niveau des bureaux de l’état civil relevant de la commune de Rabat, il a été décidé d’élargir cette expérience au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra, dans la perspective de sa généralisation progressive aux autres régions du Royaume, suivant une feuille de route qui tient compte des spécificités de chaque région, souligne le ministère.
Les citoyens ont désormais la possibilité d’accéder, via le site www.alhalalmadania.ma, à des rubriques offrant des informations pratiques et des services électroniques relatifs à l’état civil et à ses procédures, précise la même source. Et de conclure que les déclarations préliminaires de naissance ou de décès au niveau de Rabat peuvent être faites à travers le site précité en remplissant, dans un délai ne dépassant pas les 30 jours, un formulaire et en lui joignant les documents nécessaires, que l’officier de l’état civil peut consulter pour vérifier leur conformité.

Vendredi 2 Mars 2018

Lu 862 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés