Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement à Rabat d' une pétition nationale sur la parité

La campagne de collecte des signatures va bon train




Le Collectif "Parité maintenant" a lancé, jeudi à Rabat, une campagne nationale de collecte des signatures de la pétition nationale pour la réalisation d'une parité constitutionnelle à l'horizon 2030.

Cette action vise à entreprendre des initiatives en matière de législation susceptibles de mettre en œuvre la parité de manière globale et effective, formuler une base solide de règles, de principes, de valeurs et d'orientations et tracer des objectifs réalisables, en vue de l'établissement d'une loi-cadre qui fixe les règles concernant l'égalité et la parité entre hommes et femmes, outre le renforcement des missions du Parlement en matière de contrôle de l'application immédiate des textes de loi relatifs à la représentativité des femmes dans tous les domaines. Elle s'assigne, également, pour objectifs de transformer la réalisation de la parité en élément prioritaire dans les fonctions électorales, les organismes professionnels et les responsabilités administratifs, que ce soit au sein de la fonction publique, les institutions publiques, les entreprises privées, les institutions constitutionnelles et les organes de prise de décision.

Cette pétition donne, aussi, la priorité à la parité électorale pour les prochaines échéances électorales de 2021 et les suivantes, soulignant que le nombre des femmes dans les institutions et organes élus ne peut être inférieur à 30% au niveau local et à 40% à l'échelle nationale, sans dépasser 60%. "Cette dynamique constitue le fruit d'un effort participatif et d'une discussion élargie entre un parterre d'associations, de militants des droits de l'Homme et d'acteurs œuvrant dans le développement et la cause des femmes", a indiqué la coordinatrice du Collectif "Parité maintenant" et mandataire de la pétition, Ouafa Hajji, lors d'une conférence de presse dédiée au lancement de la campagne de collecte des signatures de cette pétition.

Ce document propose une loi pour encadrer le processus de mise en œuvre de l'article 19 de la Constitution et fixe les objectifs de cette initiative, a-t-elle ajouté, soulignant que les échéances de 2021 doivent constituer l'occasion pour rompre avec la représentativité actuelle qu'elle a jugée de modeste. "Le livre blanc" a été préparé dans un souci de parité dans les domaines politique et institutionnel, à travers notamment la réalisation d'une étude complète sur les textes législatifs concernés par la question de la représentation de la femme dans les organes et les institutions de prise de décision aux niveaux national et local, a poursuivi Ouafa Hajji. Pour sa part, le mandataire adjoint de la pétition, El Habib Belkouch, a indiqué que cette campagne vise, notamment, à mettre en œuvre l'article 19 de la Constitution relatif à la parité et à accorder à la question de la parité la place qu'elle mérite en étant l'un des piliers de l'élaboration d'un projet démocratique moderne. Et de poursuivre que le lancement de cette dynamique vise l'engagement de tous les acteurs politiques, syndicaux et civils dans le débat au sein de la société, ajoutant qu'il ne faut pas se limiter au droit qui est nécessaire pour la consolidation des acquis réalisés.

Le Collectif "Parité maintenant", qui vise à réaliser la parité complète, est une initiative civile formée notamment par un certain nombre d'associations qui défendent les droits des femmes et le droit de l'Homme, des associations de la société civile, des professeurs chercheurs, des femmes et hommes des médias, des artistes ainsi que des intellectuels.

Libé
Vendredi 16 Octobre 2020

Lu 306 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.