Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La télé qui ment sans rougir

Dans son désarroi, l’Algérie officielle fait feu de tout bois





L’Algérie et ses pantins du Polisario ont été pris en flagrant délit de fake news dans leur sale guerre contre le Maroc. Contrairement à toutes les règles de la déontologie journalistique mondialement reconnues, la télévision officielle algérienne a diffusé un reportage bidon sur des affrontements armés imaginaires dans la région de Mahbes, prétendant que l’armée marocaine a bombardé des civils. « Les médias d’un Etat hostile au Maroc ont diffusé un reportage comique sur ce qu’ils ont appelé des batailles armées dans la région de Mahbes, accusant le Royaume de bombarder des civils dans la région, sans fournir la moindre preuve d’affrontements ou d’échanges de tirs», a-t-on souligné sur la page FAR-Maroc sur Facebook.

La même source a précisé que « le tournage de ce reportage a eu lieu, de toute évidence, dans une zone du territoire algérien ». Et d’ajouter : « Il est regrettable que les médias de l’Etat hostile confectionnent un reportage absurde sur le Royaume et passent sous silence les vrais problèmes internes du pays, à savoir la vacance au sommet du pouvoir (…), ainsi que les problèmes humanitaires que vit le simple citoyen algérien en raison de la rareté des produits alimentaires et des conditions de vie difficiles avec l’interruption de l’eau et de l’électricité et même du gaz dans un pays exportateur de gaz naturel ». L’ancien chef de la soi-disant police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud, a démenti ces mensonges diffusés par la télévision algérienne.

Lui qui est au fait des méthodes de manipulation médiatique et des techniques de désinformation des médias séparatistes et algériens, a souligné, dans un post sur Facebook : "Le siège détruit qui apparaît sur la photo et que la télévision algérienne prétend être le résultat des bombardements des forces marocaines sur des habitations civiles est, en fait, un siège militaire situé dans le 6ème district militaire près de la région de Rincon, à 50 km de Rabouni ». La preuve qu’il s’agit d’un reportage bidon, selon cet opposant au Polisario, est que « sur l'une des photos du siège détruit, il y a un panneau de signalisation d'arrêt, qui n'a pas sa place dans le monde civil ».

Dans un autre post, Mustapha Salma a affirmé que « le siège est toujours en construction comme le montrent les photos. Dans le rapport, on prétend qu’il s’agit de maisons de familles sahraouies ... L'auteur dudit rapport affirme qu’aucun civil ne se trouvait, heureusement, dans les maisons au moment de l'attaque ! C'était à l'origine le siège militaire du front Polisario qu'il a évacué il y a plus de deux ans ». L’on sait que depuis l’opération pacifique menée par les FAR en novembre dernier pour rétablir l’ordre au poste-frontière d’El Guerguarat, la machine de propagande aussi bien des séparatistes que de l’Algérie n’a cessé de publier quotidiennement des fake news sur des attaques de la soi-disant armée sahraouie contre les forces armées marocaines tout au long du mur de défense marocain. Après les revers diplomatiques que le tandem Algérie-Polisario a essuyé ces derniers mois, il ne lui reste désormais comme arme que de produire des infox sur des combats imaginaires pour faire avaler des couleuvres au peuple algérien et à la population sahraouie séquestrée dans les camps de Tindouf.

Il y a un mois, nos confrères de Le360 avaient, a cet égard, démenti une information farfelue du Polisario dans laquelle il prétendait avoir abattu un avion des FAR en utilisant un jeu vidéo. « En reprenant des images d'un jeu vidéo, «Heavy bomber Ciws Phalanx» dont le principe est d’abattre des avions grâce à un système de défense aérienne que le Polisario ne possède que dans son monde virtuel, les séparatistes affirment avoir abattu un avion des Forces Royales Air », avait souligné Le360. Par ailleurs, l’émission «28 minutes» diffusée au début du mois courant sur la chaîne franco-allemande Arte connue pour son professionnalisme et sa rigueur, avait, elle aussi, mis à nu des informations fausses sur des «bombardements intensifs » en s’appuyant sur des images prises lors des conflits en Afghanistan et en Irak. «Dans une vidéo très concise – à peine 1 minute 26- mais ô combien instructive, Arte est revenue sur le conflit artificiel autour du Sahara marocain et expliqué, en préambule, que celui-ci s’accompagne comme dans tous les conflits de son lot d’intox et de fausses informations», avait écrit à ce propos la journaliste de la MAP, Jalila Ajaja. Et de préciser que la chaîne de télévision franco-allemande avait souligné que «toutes ces images de tirs de missiles proviennent en fait de la communication de l’armée algérienne».

«L’une date d’avril 2019 et les deux autres de janvier et mai 2020 mais dans aucun cas, ces tirs sont récents ou visaient l’armée marocaine», avait assuré Arte, qui avait également mis à nu une autre vidéo postée par un autre compte pro-Polisario montrant de soi-disant tirs de missiles visant les Marocains. « En réalité, on retrouve cette vidéo sur YouTube en mai 2018 et février 2019, mais son origine reste encore inconnue », avait encore souligné Arte, avant de conclure que « c’est aussi sur les réseaux sociaux que se déroulent les conflits armés !».

Mourad Tabet

Libé
Dimanche 27 Décembre 2020

Lu 617 fois


1.Posté par Said le 27/12/2020 21:03
Les soldatesques du régime Harki d'alger deviennent une comédie spectacle devant le monde entier

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.