Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La rentrée politique et sociale ne sera pas de tout repos

Driss Lachguar lors d’ une réunion avec les secrétaires régionaux de l’USFP


Mourad Tabet
Lundi 19 Septembre 2022

La rentrée politique et sociale ne sera pas de tout repos
« La rentrée politique et sociale ne sera pas de tout repos ». C’est la mise en garde que le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a réitérée lors d’une réunion, tenue samedi 17 septembre 2022 au siège central du parti à Rabat, avec les secrétaires régionaux de l’USFP.

Pour lui, la situation économique et sociale est difficile en raison de la hausse vertigineuse des prix, de la sécheresse, du recul des ressources hydriques et de la guerre russo-ukrainienne.

« La situation est très difficile, ce qui nous a incités à alerter le gouvernement sur la nécessité de prendre des mesures proactives et urgentes, notamment dans le secteur de l'énergie », a affirmé le leader socialiste lors de cette réunion à laquelle ont pris part également le président du Conseil national du parti, Habib El Malki et les membres du Bureau politique.
Nous n 'avons reçu aucune proposition explicite allant dans le sens de renforcer le front intérieur national pour faire face aux défis et contraintes du pays, a déploré le dirigeant socialiste
Concernant la crise énergétique, Driss Lachguar a appelé le gouvernement  à prendre les mesures  nécessaires pour alléger le fardeau des citoyens surtout dans un contexte marqué par la forte hausse des prix des carburants et à réduire les bénéfices des entreprises opérant dans le secteur de l’énergie, ainsi que les taxes appliquées aux carburants par l'Etat, à l’instar de nombreux pays européens et des Etats-Unis d'Amérique qui ont imposé un plafonnement aux bénéfices des sociétés pétrolières dans le contexte de la crise énergétique.

Par la suite, le dirigeant de l’USFP a critiqué le projet de loi-cadre n°03-22 formant charte de l'investissement qui est désormais dans le circuit législatif, soulignant que le Groupe socialiste à la Chambre des représentants avait soulevé les lacunes de ce projet de loi lors d’une réunion au sein de la Commission des finances et du développement économique. 

S’agissant de la rentrée sociale, le Premier secrétaire a indiqué  qu'il existe de nombreux dossiers que le gouvernement doit traiter  en toute responsabilité, comme c’est le cas du dossier de l'enseignement supérieur, précisant que le SNE-Sup (que dirige le membre du Bureau politique de l’USFP, Jamal Sebbani) mène un dialogue avec le ministère de tutelle en vue de l'élaboration d’un nouveau statut des professeurs de l’enseignement supérieur.

« Nous sommes prêts à coopérer et à communiquer dans ce domaine, d'autant plus que le gouvernement des forces obscurantistes n'a fait aucun effort au cours des dix dernières années », a encore martelé le dirigeant de l’USFP, avant de soulever le dossier épineux des enseignants contractuels qui constitue un spectre qui hante la rentrée sociale.

Par ailleurs, Driss Lachguar a affirmé que le renforcement de l’unité du front intérieur est une condition sine qua non pour faire face aux crises, défis et contraintes du pays. « Nous n'avons reçu aucune offre explicite allant dans le sens de renforcer ce front intérieur national », a déploré le dirigeant socialiste.

Concernant le dossier du Sahara marocain, Driss Lachguar s’est félicité des victoires remportées par la diplomatie marocaine sous la Direction éclairée de S.M le Roi Mohammed VI, et ce malgré les perfides manœuvres que les adversaires orchestrent pour porter atteinte à l'intégrité territoriale de notre pays.

Dans ce sens, le Premier secrétaire a souligné que la crise énergétique mondiale a fait basculer les rapports de force financièrement en faveur de l'Algérie, qui use de l’argent du peuple algérien pour acheter les positions des pays, notamment en Afrique. « Pour cela,  il faut faire preuve d'attention et de prudence et faire face à toutes les manœuvres des ennemis du Maroc », a-t-il mis en avant.

Les questions organisationnelles du Parti de la Rose ont été également abordées lors de cette réunion. Dans ce cadre, Driss Lachguar  a souligné que les secrétaires régionaux du parti ont la tâche de mettre en œuvre les orientations et les décisions prises par les instances du parti.

Il a affirmé que d'importants événements organisationnels auront lieu prochainement et que les instances régionales du parti doivent y prendre part, tels que les congrès des avocats ittihadis, du Syndicat national des commerçants et des professionnels, du secteur syndical, des ingénieurs, des pharmaciens, des médecins et autres secteurs professionnels ittihadis.

Driss Lachguar a aussi appelé les secrétaires régionaux du parti à organiser une journée d'étude sur «La finance, les médias régionaux et les élus… » et une autre journée d'étude sur les oasis et l'eau compte tenu de la pénurie et de la situation actuelle des ressources hydriques, tout en insistant sur la nécessité de créer une association nationale des élus communaux avant la fin de l'année en cours.

Le dirigeant ittihadi a également appelé les secrétaires régionaux à contribuer à la réussite du 9ème Congrès national de la Chabiba ittihadia (qui aura lieu à la fin de ce mois au Complexe international de la jeunesse et de l'enfance de Bouznika) et de celui de l’OSFI (qui aura lieu début octobre à Bouznika).

Pour leur part, les secrétaires régionaux ont mis l’accent sur l’importance de cette réunion avec le Premier secrétaire de l’USFP après le succès du 11ème Congrès national et la structuration des secrétariats régionaux du parti.

 Ils ont également insisté sur l’importance de la structuration des secrétariats provinciaux du parti et sur la nécessité de renforcer les rangs de l’USFP par une politique d’ouverture et d'orientation vers l'avenir.

Ils ont estimé que la rentrée sociale et politique sera difficile compte tenu de la vague de la hausse des prix, de la sécheresse et des répercussions de la pandémie et du conflit russo-ukrainien.

Il convient de rappeler que Abdellah Sibari, secrétaire général de la Chabiba ittihadia, et Khaddouj Slassi, secrétaire générale de l’OSFI, ont présenté respectivement lors de cette réunion les derniers préparatifs pour la tenue du 9ème Congrès national de la Chabiba et du 8ème Congrès de l’OSFI.
 
Mourad Tabet 


Lu 1211 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p