Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?

Les problèmes de comportement du jeune milieu de terrain pourraient lui fermer les portes de l’équipe de France et le rapprocher des Lions de l’Atlas




Pétri de talents, Mattéo Guendouzi est sur une pente dangereusement glissante. D’abord, parce que depuis le renvoi du technicien espagnol Unai Emry d’Arsenal, qui était à l’origine de son arrivée au nord de Londres en provenance de Lorient (D2 française), le milieu de terrain, surnommé dans le passé, le chouchou d’Unai par ses coéquipiers, a vu son temps de jeu fondre comme neige sous un soleil d’été suite  au recrutement de Mikel Arteta, l’ex-adjoint de Guardiola à City. Ensuite, parce que ses problèmes de comportement et notamment une certaine immaturité vont certainement l’éloigner encore plus du onze des Canonniers dont il était un élément indiscutable.
Hormis un rendement devenu médiocre quand il a la chance d’être sur le terrain, son langage corporel en dilettante et une attitude jugée irrespectueuse auraient été à l’origine d’une brouille entre l’ex-U-17 du PSG et son nouvel entraîneur.

Absent du groupe d'Arsenal dimanche qui s’est imposé à domicile face à Newcastle (4-0), le natif de Poissy, en région parisienne, aurait d’ailleurs été sanctionné, selon le tabloid britanique Telegraph, pour une dispute avec le coach Mikel Arteta lors du stage hivernal dans l’émirat. Le nouvel homme fort des pensionnaires de l’Emirates stadium n’aurait aucunement apprécié l'attitude de Guendouzi. Excédé par le langage corporel de l’homme à la tignasse abondante, le coach et son joueur ont eu une altercation lors d'un entraînement, avant que la dispute ne se prolonge à l'hôtel. D’où la première mise à l’écart de Guendouzi depuis l’été.
Interrogé sur le sujet lors de la traditionnelle conférence d’après-match, le technicien espagnol n’a pas fait dans la compassion. «Les joueurs qui, à mon avis, s’entraînent le mieux, se comportent le mieux et sont le plus appliqués à faire sur le terrain ce que nous demandons, sont les joueurs sélectionnés », a-t-il confié. Et selon le Telegraph, le problème serait encore plus grave.
En tout cas, Didier Deschamps, qui a déjà convié Guendouzi, une fois à Clairefontaine, le fief des équipes nationales françaises, en septembre dernier, risque de ne pas du tout voir d’un bon oeil l’attitude de Mattéo. D’autant plus qu’il est de ceux qui donnent  beaucoup d’importance à la logique de groupe et aux différents comportements des uns et des autres et sélectionnent  toujours le meilleur groupe et pas forcément les meilleures individualités. Autrement, il est plus que probable que Guendouzi ne soit plus éligible à l’EDF dans l’esprit de Deschamps qui, rappelons-le, n’a pas hésité à écarter Benzema, Lacazette ou encore Rabiot pour des problèmes de comportement. Et comme le champion du monde 98 sera encore à la tête des Bleus pour un bon bout de temps, l’avenir de Guendouzi s’assombrit de plus en plus en équipe de France. Du coup, il ne serait pas étonnant qu’il fasse marche arrière et pense à l’éventualité de jouer pour le Maroc alors qu’il y a quelques mois, ce scénario tenait du domaine de la fiction. D’autant qu’il n’a pas encore porté le maillot de l’EDF.   

Chady Chaabi
Mercredi 19 Février 2020

Lu 1567 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif