Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La qualification au CHAN est loin d’être acquise pour le Onze national

Salaheddine Saïdi : Il faut garder les pieds sur terre




Le Onze national des locaux est passé à côté de la victoire, se contentant de l’issue de parité, un partout, devant son homologue égyptien, dimanche au stade d’Alexandrie, pour le compte du match aller des éliminatoires du CHAN 2018 au Kenya.
L’équipe marocaine a démarré du mauvais pied cette rencontre, encaissant un but dès la 3ème minute inscrit sur penalty par Ahmed Sheikh. Après l’ouverture du score, l’EN a pris la possession de la balle sans pour autant créer de réelles opportunités pour que ce first half se termine en faveur des Egyptiens.
Lors de la seconde mi-temps, la physionomie de la partie a changé et l’on a pu voir une sélection marocaine beaucoup plus entreprenante, orchestrant des assauts qui ont débouché sur le résultat escompté à la 51ème minute de jeu grâce à une réalisation sur un coup de tête du capitaine Badr Banoun.
Le score aurait pu être tout autre et à l’avantage des protégés de Jamal Sellami. Sauf que ces derniers ont excellé dans l’art du ratage occasions toutes faites dont un penalty manqué par Abdelilah Hafidi.
L’on espère vivement que les partenaires de Boulhroud ne regretteront pas ce festival d’occasions ratées car ils auraient pu tuer le match dès ce first acte à Alexandrie. Ce qui est sûr, c’est que ce ne sera pas gagné d’avance au match retour le 18 de ce mois au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, puisque l’adversaire tâchera de jouer à fond ses chances en vue de renverser la donne. Et le mieux placé   pour avorter ce scénario est le sélectionneur national qui a moins d’une semaine pour secouer le cocotier et mener ses poulains à bon port.
Dans une déclaration  au site officiel de la Fédération Royale marocaine de football (frmf.ma), l’international marocain Salaheddine Saïdi a estimé que «ce nul forcé à l’extérieur est un résultat positif, surtout face à un redoutable adversaire qui a trouvé d’entrée de jeu le chemin des filets. Sauf que cela n’a pas entamé le moral du groupe qui a pu revenir dans la partie et s’est créé d’autres occasions malheureusement non concrétisées », a fait savoir le sociétaire du Wydad de Casablanca. Avant d’ajouter que « la chaleur et l’humidité ont affecté le rendement des joueurs qui ne sont pas habitués à ce type de climat ».
A propos du match retour, programmé vendredi prochain à partir de 20 heures, Salaheddine Saïdi affiche un optimise mesuré, rappelant qu’  «il faut garder les pieds sur terre. La sélection égyptienne compte dans ses rangs de bons éléments qui ne baissent pas facilement les bras et qui sont capables de renverser la situation. Nous devons corriger nos erreurs avec le staff  et rester concentrés en vue de décrocher la qualification».
Si l’EN parviendrait à décrocher son ticket pour ce cinquième Championnat d’Afrique des nations Kenya 2018, ce serait la troisième participation marocaine aux phases finales du CHAN après l’Afrique du Sud en 2014 et le Rwanda en 2016.

 

Mohamed Bouarab
Mardi 15 Août 2017

Lu 605 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés