Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La protection en ligne des enfants au centre d'une rencontre à Rabat


Libé
Jeudi 10 Février 2022

La protection en ligne des enfants au centre d'une rencontre à Rabat
L'importance de protéger les enfants contre les dangers d'internet a été au cœur d'une conférence nationale organisée, mardi à Rabat à l'occasion de la journée internationale "Safer Internet Day" (SID) (Pour un Internet plus sûr), sous le thème "Tous ensemble pour protéger nos enfants contre la cyberviolence et le cyberharcèlement". Cette rencontre a réuni les différents représentants des institutions et experts de la protection en ligne, afin de présenter et évaluer les actions concrètes et de forte valeur ajoutée dans le chantier de la sécurité en ligne, surtout celles déployées au profit des enfants. L’édition 2022 de SID se propose de rappeler le rôle central de l’éducation au numérique, en mettant l'accent sur l'importance d'impliquer les parties prenantes, les institutions concernées et les organisations de la société civile dans les efforts visant à mieux protéger les enfants et les jeunes dans l’environnement numérique et à faire de l’Internet un espace d’opportunités, de créativité, d’épanouissement et de confiance. Initiée par le ministère de l’Education nationale, du Préscolaire et des Sports, le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration, l’Agence du développement digital (ADD), le Centre marocain de recherche polytechnique et d’innovation (CMRPI), coordinateur du comité national "Safer Internet Day - Morocco" (SID) et avec l’appui du Conseil de l’Europe (CdE) et de l’Union européenne (UE), cette conférence coïncide avec le lancement, durant le mois de février, de la 5e édition de la campagne nationale sur l'utilisation sécurisée d'Internet dans les établissements scolaires. Dans le sillage de cette 5ème édition, plusieurs activités et initiatives de sensibilisation et de formation sont prévues au bénéfice des enfants et des familles, en particulier, un projet-pilote, initié en janvier 2022 par le ministère de l’Education nationale, le Centre ReSiS et le CMRPI avec l’appui du CdE, en vue de contribuer à la lutte contre le cyber-harcèlement et l’intimidation dans le milieu scolaire. Ce projet, lancé au niveau de trois lycées de la région de Rabat-Salé-Kénitra, sera mis en œuvre prochainement dans trois collèges, dans la perspective de son extension à l’Académie de Marrakech-Safi, a indiqué la directrice du programme "GENI" au ministère de l’Éducation nationale, Ilham Laaziz, dans une déclaration à la presse. L’objectif de ce projet, selon Mme Laaziz, est d’outiller les enseignants pour leur permettre de travailler aussi bien avec les enfants intimidateurs que les enfants intimidés. Dans une déclaration similaire, le président de la CMRPI, Youssef Bentaleb, a indiqué que cette journée est l’occasion de rappeler aux Marocains les risques liés à Internet surtout chez les jeunes et les enfants, mettant en avant "l’ambitieux projet que nous lançons en partenariat avec le ministère de l’Education nationale en matière de lutte contre le cyber-harcèlement dans le milieu scolaire et qui vise à lutter contre toutes les formes de violences dans les écoles marocaines". Dans une allocution de circonstance, le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Youssef Belqasmi, a rappelé que son département a introduit la question de la sensibilisation et du bon usage d’Internet dans les modules de formation des enseignants dès 2006, évoquant à ce sujet l’organisation, en 2017, d’une caravane de sensibilisation aux risques de la cybercriminalité, destinée aux élèves des écoles primaires de sept académies régionales. Suite au succès de ladite caravane, la campagne a été généralisée pour les années 2019, 2020 et 2021 dans tous les établissements scolaires, a ajouté M. Belqasmi. Le Conseil de l’Europe appuie cette initiative de "Safer Internet Day" depuis maintenant trois ans, a fait savoir la cheffe du bureau du CdE au Maroc, Carmen Morte Gómez, lors d’une déclaration à la presse. Se félicitant de "l’évolution de ces différentes campagnes et formations", la responsable européenne a assuré qu'"on pense vraiment pouvoir provoquer un changement dans l’usage efficace et utile d’Internet".


Lu 461 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS