Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“La place des pigeons ” de Casablanca: Un héritage historique et un lieu touristique toujours très prisé


Libé
Dimanche 25 Février 2024

“La place des pigeons ” de Casablanca: Un héritage historique et un lieu touristique toujours très prisé
La Place Mohammed V, communément connue sous la charmante appellation "Place des pigeons" représente un bel héritage historique et reste toujours un lieu touristique très prisé des Casablancais tout comme les visiteurs de Casablanca.

Construite sous le protectorat en 1920, cette place, l’une des plus emblématiques de la ville blanche, fut baptisée, tour à tour, Grande Place, Place de la Victoire, Place Lyautey, Place Administrative, Place des Nations Unies pour enfin porter avec grand honneur le nom de Place Mohammed V.

Cette célébrissime place est un savant mélange d’influence mauresque et moderne, à l’image de Casablanca. Tout autour dans le centre-ville, se trouvent les bâtiments administratifs les plus importants : la Préfecture, le Tribunal, la Poste et Bank Al Maghrib, la Banque Centrale du Royaume.

A part ce dernier édifice, tous les autres bâtiments sont surmontés des tuiles vertes, emblème des administrations à l’époque. L’idée de son constructeur, l’architecte français, Henri Prost était simple : centraliser et associer tous les éléments dans un même lieu de manière à permettre à la ville de fonctionner correctement, tout en joignant l’utile à l’agréable.

Outre son importance patrimoniale, la "Place des pigeons", baptisée ainsi au vu du grand nombre des charmants volatiles qui s’y assemblent, représente un lieu de rencontre et de farniente pour les Casablancais et les visiteurs de leur ville, devenant au fil des années, un rituel dominical, "The place to be". D’autant que ce lieu se trouve à côté de nombreux autres monuments et sites chargés d’histoire, notamment le Parc de la Ligue Arabe, un poumon vert de la métropole également aménagé sous le protectorat français avant sa rénovation en 2018. Ou encore le grand théâtre de Casablanca avec son admirable architecture. Mais si la place a autant de succès, c’est parce qu’en 1976 la fontaine au centre fut installée avec des effets de lumières, des jets d’eau et même de la musique. Pour le grand plaisir des grands et surtout des petits qui ne se lassent pas de ce spectacle quasi-féerique, surtout à la nuit tombante. Une installation qui a été dernièrement rénovée avec des effets encore plus captivants.

Comme dans le passé lointain, cette somptueuse place attire encore et toujours, surtout le week-end, de nombreux visiteurs et promeneurs à la recherche d’un moment de quiétude au cœur d’une ville très animée et bruyante, immortalisant leur passage par des photos tout en donnant aux charmants et imperturbables pigeons des cacahuètes, des pépites et du maïs.

Dans des déclarations à la MAP, des visiteurs et des acteurs associatifs ne cachent pas leur émerveillement face à ce lieu enchanteur, soulignant que la "Place des pigeons" est véritablement un monument du patrimoine national et un des sites les plus prisés de la capitale économique du Royaume.
Ils notent aussi que les opérations de rénovation et de réaménagement réalisées ont permis à cette place unique de retrouver un air de jouvence.

Par El Mustapha Ennasri (MAP)


Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p