Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La généralisation de la protection sociale, un chantier Royal en faveur de tous les Marocains

SPECIAL 24 ANS DE REGNE


Libé
Dimanche 30 Juillet 2023

La généralisation de la protection sociale, un chantier Royal en faveur de tous les Marocains
Le projet de généralisation de la protection sociale, dont la mise en œuvre se poursuit en se consolidant, conformément aux Hautes Directives de SM le Roi Mohammed VI, témoigne de la volonté Royale d'améliorer les conditions de vie de tous les Marocains, notamment à travers un accès équitable aux services médicaux et sociaux, selon une approche holistique et fédératrice des efforts de l’ensemble des parties prenantes.

Ce projet sociétal de grande envergure, qui constitue l'un des piliers de la consolidation de l'Etat social, tend à mettre en place un système de solidarité efficient, à remédier au retard enregistré dans ce domaine, notamment au niveau des établissements hospitaliers, et à développer les capacités de production de médicaments, de vaccins et de matériel médical de base.

Ce grand chantier s'appuie sur des mécanismes visant, entre autres, à appuyer la généralisation de l'assurance maladie obligatoire, outre la mise en place d’outils dédiés à la facilitation de l'accès à l'assistance sociale et au soutien au pouvoir d'achat des familles.

La cadence de la mise en œuvre des grands axes de ce chantier Royal grandiose s'est accélérée, qu'il s'agisse de la couverture maladie obligatoire (AMO Tadamon), du Registre national de la population (RNP), du Registre social unifié (RSU) ou du renforcement des infrastructures hospitalières dans plusieurs pôles médicaux régionaux.

S’agissant du secteur de la santé, les efforts déployés donnent d'ores et déjà leurs fruits. En effet, environ 5 millions de Marocains, professionnels, travailleurs indépendants et non-salariés ont bénéficié d'une couverture médicale jusqu'à fin avril.

Les personnes en difficulté de s’acquitter des cotisations et qui étaient auparavant assujetties au régime d'assistance médicale (RAMED), ont également pu bénéficier du régime d'assurance maladie obligatoire de base. Le nombre de bénéficiaires a atteint 9,6 millions d'assurés, y compris les ayants droit.
La contribution de l'Etat aux cotisations de cette catégorie sociale à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) s'est élevée à 9,5 milliards de dirhams.

Il a également été procédé à l’élargissement du réseau d'agences de la CNSS, qui compte actuellement 156 agences, dont 47 nouvellement créées, outre 55 agences mobiles, dont 45 sont nouvelles, ainsi qu’au développement de partenariats avec des réseaux de proximité, comptant aujourd’hui 2.006 points de contact pour la réception des dossiers d'assurance maladie obligatoire et 6.677 points de contact pour l'inscription des travailleurs non-salariés.

Parmi les axes majeurs de la mise en œuvre du chantier de généralisation de la protection sociale figure aussi l’implémentation des RNP-RSU, deux mécanismes conçus pour assurer un accès simple aux programmes d'appui social et renforcer leur efficacité.

Basés sur l'utilisation des nouvelles technologies, les RNP-RSU, qui visent à faciliter l'identification et le ciblage des bénéficiaires, constituent la plate-forme technologique indispensable pour la mise en œuvre d’un système de protection sociale universel, efficace et inclusif.

Ainsi, à la mi-mai 2023, plus de 9 millions de personnes étaient inscrites au RNP sur les 10 millions de personnes ciblées, soit 90% de l'objectif fixé, tandis que plus de 1,8 million de familles étaient inscrites au RSU, ce qui représente plus de 51% de l'objectif escompté pour l'année en cours.

Par ailleurs, l'efficacité et l'impact de cette réforme radicale passent impérativement par la mise en place d’une infrastructure hospitalière à même d'accompagner cette transformation sociale accélérée, d’où l’engagement du Royaume dans une orientation stratégique fondée sur le développement des hôpitaux afin d'améliorer l'accès de la population aux services de santé dans les meilleures conditions.

Le Centre hospitalier universitaire Mohammed VI de Tanger, inauguré par le Souverain en avril dernier, constitue à cet égard, un fleuron dans le processus de développement et de modernisation du système national de santé et vient apporter un appui important aux efforts visant à renforcer et à améliorer les services de santé et à les rapprocher des citoyens.

Primé au "Archdaily Awards 2023" dans la catégorie "Healthcare", le CHU Mohammed VI de Tanger est un complexe hospitalo-universitaire fondé autour de plusieurs pôles et plateaux médico-techniques. Il est doté des dernières technologies de pointe en matière de soins de santé, le tout dans une architecture durable alliant authenticité et modernité.

Disposant d'une capacité de 797 lits, le nouveau CHU se trouve au cœur d'un écosystème dédié à la santé. Il a été réalisé par des compétences 100 % marocaines sur 23 hectares (110.000 m2 couverts).

Erigée à proximité de la faculté de médecine et de pharmacie, du Centre régional d'oncologie et de l'hôpital psychiatrique, cette infrastructure hospitalière d'envergure a permis l'émergence d'un véritable pôle d'excellence médicale au niveau de la région du Nord, s’inscrivant en droite ligne avec les objectifs du Programme "Tanger Métropole", ayant permis de hisser la ville du Détroit au rang des plus grandes métropoles de la Méditerranée.

Dans le même sillage, le projet de construction du nouvel hôpital "Ibn Sina" à Rabat, dont le coup d’envoi a été donné par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en mai dernier vient renforcer l’offre sanitaire du Royaume avec une capacité d’accueil de plus de 1.000 lits.

Ce projet, qui s’inscrit dans le cadre d’une vision globale de renforcement de la structure sanitaire actuelle du Royaume, témoigne de l’intérêt particulier qu’accorde le Souverain au secteur de la santé et à la formation de ressources humaines hautement qualifiées.

Dans cette même optique, d’autres CHU sont soit en cours de construction ou prévus dans plusieurs provinces du Royaume, dont Agadir, Laâyoune, Errachidia, Béni Mellal, Guelmim, et Dakhla-Oued Eddahab.

Sous le leadership éclairé de SM le Roi Mohammed VI, le Royaume a placé la refonte du système national de santé et la généralisation de la protection sociale au cœur de ses priorités en vue d’édifier un Etat social résilient et fédérateur qui répond aux attentes de tous les Marocains et à l'aspiration à une vie digne des différentes catégories de la société.


Lu 246 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p