Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diaspora africaine au cœur de l’édition Hub Africa 2018

Les organisateurs annoncent la présence du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall et la participation de plus de 26 pays




Hub Africa prend de  nouveau  de la hauteur, à l’occasion de sa sixième édition prévue les 2 et 3 mai prochain  à l’Espace Toro de  Casablanca.
Initiée par NGE Impact, la première plateforme des investisseurs et des entrepreneurs en Afrique se lance cette année un tout nouveau challenge : braquer ses projecteurs sur la diaspora africaine.
En effet, l’édition Hub Africa 2018, co-organisée par l’Association marocaine des exportateurs (ASMEX) et l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), est placée sous le signe « La diaspora africaine au service du développement du continent ».
Lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca, les promoteurs de cet événement ont expliqué que ce thème témoigne du rôle et de la partition des communautés africaines établies dans les quatre coins du monde.
Ils ont précisément indiqué que cette édition de par sa thématique illustre « la place que nous voulons donner à la diaspora et à la triangulaire Nord/Sud/Sud et faire de Casablanca la porte d’entrée pour les entreprises africaines en Europe et vice versa ».
Comme l’a souligné le président de Hub Africa, Zakaria Fahim, « aujourd’hui on veut lancer le fonds de la diaspora. C’est-à-dire qu’on s’est rendu compte que sans elle, il manquerait un levier important à l’Afrique ».
Selon lui, « on a tout intérêt si l’on veut accélérer le développement du continent de voir comment on peut la faire adhérer et contribuer à ce processus sans commettre l’erreur que beaucoup font en pensant que pour qu’elle puisse accompagner le développement du continent, cette diaspora doit être physiquement présente sur le continent », a-t-il confié.
Poursuivant son propos, Zakaria Fahim a précisé que «nous voulons, à l’instar de l’Inde, de la Chine et de la Turquie, demander aux membres de cette dernière d’être les meilleurs dans les pays d’accueil, tout en apportant leur contribution à l’essor du continent. Laquelle peut être technologique, financière ou concerner le réseautage, ou les trois en même temps, mais pas forcément de les amener à être présents physiquement en Afrique».
Ainsi, selon lui, « grâce à ce fonds, ils peuvent ainsi contribuer, investir sans pour autant être sur place, ce n’est pas toujours la meilleure des solutions ».
Abordant la question des nouveautés de ce rendez-vous, les organisateurs ont annoncé la présence du chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall et du chef  du gouvernement Salaheddine El Othmani qui prononceront une allocution à l’ouverture de cet événement.
A noter que de nombreuses autorités dont des ministres marocains et d’Afrique subsaharienne sont attendus lors de cette édition, à l’instar des ministres de l’Agriculture du Gabon (Biendi Maganga), des PME du Cameroun (Laurent Serge Etoundi Ngoa) et de l’Energie, des Mines et Développement durable (Aziz Rebbah) ainsi que le délégué des Affaires africaines du Maroc (Mouhcine Jazouli).
Dans le même registre, les organisateurs ont aussi annoncé la tenue de la première édition du Bootcamp Hub Africa qui permettra de connecter durant cinq jours à Casablanca les lauréats des 10 nations participantes du Pitch Hub Africa.  L’idée étant d’accélérer le développement de leur projet d’entreprises et leur sensibilité interculturelle.
Soulignons que cette édition sera aussi l’occasion de pérenniser l’Espace Green Business créé au lendemain de la COP22 qui s’était tenue en novembre 2016 à Marrakech. Il s’agit de la première plateforme digitale visant la promotion des gestes éco-responsables et le développement durable dans les TPE et PME marocaines et africaines.
Autre nouveauté de cette édition,  la présentation de l’écosystème Innov de la CCG, ses fonds d’investissements et ses structures d’accompagnement labellisés. Comme cela a été expliqué, il s’agit d’un accélérateur des startups marocaines pour le continent africain.
Signalons qu’outre ces nouveautés, le rendez-vous s’articulera autour de plusieurs autres activités tout aussi importantes dont des conférences. Les deux  premières se dérouleront au premier jour et seront consacrées à « L’intégration du Maroc à la CEDEO : un levier pour être le Hub Africa » et à « La diaspora africaine au service du développement du continent ».
Les trois autres se succéderont le jour suivant. Elles porteront respectivement sur : la « Cyber sécurité au service du développement de la valeur de nos entreprises », les « Regards croisés d’entrepreneurs africains » et « La diplomatie économique Afrique du Maroc. »
A toutes ces activités s’ajoutent les incontournables de Hub Africa. A savoir : Africa Business Export, Hub Africa Awards, Pitch Huba Africa et la Saga Africa.
Pour rappel, HUB Africa a été initié en 2012 sous le haut patronage de S.M. et avec le parrainage du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.  Depuis lors, l’événement n’a cessé de multiplier des initiatives soutenant des projets et des échanges intra-africains, mais aussi Nord-Sud.  
Des initiatives qui en feront, comme l’ont rappelé les organisateurs, « l’outil d’accompagnement par excellence des entrepreneurs africains vers la réussite en mettant à leur disposition tout l’écosystème aussi bien dans leur pays qu’à l’international ».

Alain Bouithy
Jeudi 19 Avril 2018

Lu 900 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.