Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Hongrie souhaite développer sa coopération avec le Maroc




La Hongrie souhaite développer et élargir davantage sa coopération avec le Maroc qui constitue une porte d'entrée vers l’Afrique, a affirmé mardi à Budapest le vice-ministre hongrois des Affaires étrangères, Levente Magyar.
Le responsable hongrois a souligné, lors d'un entretien avec le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, que son pays souhaite dynamiser la coopération bilatérale dans le cadre de sa politique d'ouverture sur de nouveaux marchés et d'établissement de nouveaux partenariats notamment dans les domaines qui contribuent à concrétiser cette orientation.
Il a fait part de l'intérêt qu'accorde la Hongrie à rechercher avec les partenaires marocains les moyens de promouvoir la coopération dans de nombreux domaines d'intérêt commun, en donnant la priorité à des projets concrets à fort potentiel bénéfique pour les deux pays.
Il a appelé, dans ce sens, à la réouverture de la liaison aérienne directe entre les deux pays, estimant que cette décision est de nature à faciliter les rencontres des hommes d'affaires des deux pays pour examiner les perspectives de la coopération bilatérale, ainsi que le renforcement de la coopération technique et académique et la formation d'experts et de cadres spécialisés.
Rappelant que la Hongrie connaît un décollage économique et une croissance notable de 5% en 2019, le vice-ministre des Affaires étrangères a souligné la nécessité pour son pays de développer la coopération avec de nouveaux marchés prometteurs.
Pour sa part, Abdelkader Amara a souligné les bonnes relations maroco-hongroises qui constituent une base appropriée pour développer la coopération bilatérale dans de nombreux domaines et pour tirer profit des atouts des deux pays, et leur volonté commune d'impulser davantage cette coopération.
Le ministre a relevé que le Maroc, trait d'union entre l'Afrique et l'Europe, dispose de stratégies sectorielles et de plans de développement qu’il a renforcé par des infrastructures et des plateformes logistiques qui font du Royaume un pays leader sur le continent africain.
Il a également rappelé que le Maroc est l'un des pays très avancés dans le domaine des énergies renouvelables, ce qui soutient les efforts du Royaume pour assurer la transition vers une économie verte et durable.
Abdelkader Amara a noté, dans ce sens, que le développement de la coopération liée à la gestion des infrastructures hydrauliques et routières est de nature à contribuer en particulier à raffermir les relations économiques et commerciales, qui restent en deçà du niveau des relations politiques distinguées entre les deux pays.
Soulignant que tout développement lié à la gestion des ressources hydriques est étroitement lié au développement socio-économique, le ministre a assuré que le Maroc est disposé à renforcer sa coopération avec de nouveaux partenaires dans des domaines tels que la lutte contre les inondations, la sécheresse et la recherche scientifique.
Cet entretien s'inscrit dans le cadre de la visite entamée, lundi, en Hongrie par Abdelkader Amara, qui est accompagné d'une importante délégation, pour examiner les questions liées au développement et au renforcement de la coopération entre les deux pays dans le domaine de la gestion des infrastructures hydrauliques et routières.
Cette visite illustre l'intérêt que le Maroc et la Hongrie accordent au renforcement de leur coopération à travers des échanges bilatéraux permanents, axés principalement sur les domaines de la gestion des ressources en eau, de la protection contre les inondations et la sécheresse, et de la gestion des infrastructures routières.

Jeudi 12 Mars 2020

Lu 647 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif